Mes derniers Avis lectures




14.10.17

Les disparus de Fort Boyard


Auteur : Alain Surget

Illustrateur : Jean - Luc Serrano

Genre : jeunesse, fantastique, aventure, policier

Edition : Rageot

Parution : 2007 pour cette édition

Pages : 122

acheter Les disparus de Fort Boyard

Astuce: pensez au numérique et faites des économies








En pleine émission de télévision, 3 candidats disparaissent mystérieusement dans le dédale de Fort Boyard. Trucage ou enlévement, le mystère plane. Fort Boyard, c'est justement en face d'Oléron où Damien, Jérôme et Emilie passent leurs vacances. Quelques coups de rames et les voilà partis à la recherche des disparus.









Rien ne va plus.


Imaginez, c'est samedi soir, vous êtes confortablement installé, dans votre canapé, devant votre jeu télévisé, oh combien célèbre, Fort Boyard, les enfants à côté de vous se chamaillent, comme de bien entendu. Alors que tout ne se passait pas trop mal pour l'équipe, en jeu, voilà que la candidate, malgré les conseils de ses coéquipiers, ne valide pas le parcours et la trappe se referme sur elle.

Seulement, voilà, lorsque le gardien va pour récupérer la malheureuse, cette dernière est introuvable ! Que lui est-il arrivé ? Pas de panique, les caméras ne peuvent pas couvrir, l'intégralité, du bâtiment, il y a forcément des points morts. D'ailleurs, le présentateur, ne semble pas inquiet.

Le jeu continue, de toute façon, Mayoussi, puisque c'est, d'elle qu'il s'agit, est prisonnière. Le candidat actuel, doit lui, traverser, un tunnel, noir, il ne comprend pas les directives, des autres, qu'est-ce qu'il leur prend ? Lui voit bien qu'ils font fausse route. Ceux restés à l'extérieur, s’époumonent, "PAS PAR LA !", ils ont déjà une prisonnière, hors de question, d'en perdre un autre. Ils ont besoin de cette énigme.

Mais trop tard, le candidat, disparaît littéralement. Il n'apparaît plus sur les écrans, on ne le retrouve, nul part, comme Mayoussi avant lui, il a complètement disparu.

Le présentateur, transpire à grosses goûtes, tout en pensant à son audience, ce n'est rien, clame t'il, un problème technique, les aléas du direct. Comme l'énigme est perdue, il envoie aussitôt, une candidate, au sommet de la tour de verre, afin que le maître, lui en donne une nouvelle.

C'est alors que les caméras, voient l'elfe vert, chargé de la guider, lui demander de commencer à monter seule, le temps pour lui, de répondre au gardien des prisonniers, qui demeure étrangement seul. 

La courageuse Prunelle gravit en courant les marches, elle sera auprès du Maître dans quelques secondes, la caméra anticipe, son arrivée, et film en gros plan, le Maître et son grimoire. Les secondes s'écoulent, toujours pas de candidate. La caméra se dirige à nouveau sur l'escalier, plus de Prunelle, elle s'est volatilisée, au milieu de l'escalier !


Mais que ce passe t'il à Ford Boyard ?

C'est la question que tout le monde se pose, les hypothèses vont bon train, entre ceux qui soupçonnent un coup monté pour, augmenter l'audience, ceux qui pensent à une fugue ou un kidnapping.

Parmi eux, se trouvent trois enfants : Damien l'aîné des jumeaux, Emilie et Jérôme. Ils ont la chance, d’habiter, tout près du Fort, alors forcément l'émission, ils la regardent. Tout, comme ils regardent depuis la plage, le défilé, de bateaux et barques, depuis des jours, personne ne sait exactement ce qui c'est passé dans le Fort. 
Une nouvelle journée, se termine sur un échec, alors que la police, semble regagner La Rochelle, les trois jeunes s’apprêtent à rejoindre leur domicile, il va bientôt être l'heure de dîner. C'est alors qu'ils aperçoivent, une étrange lumière traverser le Fort. Ainsi qu'un étrange phénomène, qui au premier abord ne semble pas avoir de lien, direct, avec le Fort. 

Et voilà comment, nos trois garnements se retrouvent à jouer les Sherlock, au risque de leur vie.


J'ai bien aimé la réalité des personnages, tantôt, fascinés par le côté aventure de leur expédition. Avec l'excitation, de braver les interdits, et tantôt angoissé, lorsque la réalité, les ramène, à la raison. Ils prennent alors conscience des dangers, qui les guettent. Ils comprennent, qu'ils mettent leur vie en danger, et qu'ils n'ont pas le droit au faux pas.

Si j'ai apprécié le côté suspens, et policier, de l'histoire, mon cerveau d'adulte, a eu plus de mal avec la chute et la raison de tout ce mystère. Mais je sais qu'il y a une suite, qui je pense éclairera les points qui me manquent.

Les illustrations sont agréables, et j'apprécie le travail de Jean-Luc Serrano.


Les petites têtes blondes adoreront le côté aventure et suspens de ce livre, ils pourront aisément s'identifier aux héros, puisque comme toujours la plume d'Alain Surget s'adapte au public visé.
En tant qu'adulte, j'ai bien aimé, hormis la chute, il me manque des éléments qui j'espère, se trouveront dans le second tome.




Ma note : 15/20 

A lire si vous aimez : les histoires d'aventures, les suspens.

A ne pas lire si vous n'aimez pas : les livres policiers, les conclusions étranges (surtout passé un certain âge).


Morceaux choisis :


_ On approche, dit Emilie.

Fort Boyard se hérisse devant eux, telle une falaise à pic, une ombre gigantesque surgie des profondeurs de la nuit. Le bruit des vagues ressemble à un galop de cheval qui viendrait frapper le rocher avec une régularité parfaite.



Ils se hâtent vers la Tour de Verre, mais la porte est cadenassée, et des scellés de cire sont apposés.
_ C'est dans cet escalier que Prunelle a disparu, rappelle Jérôme. Il faut entrer.
_ Au point où nous en sommes, grogne Damien en sortant le marteau e un piton de son sac.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire