Mes derniers Avis lectures




6.10.17

L'envers des contes en BD tome 1

Auteur : Gihef, Rachel Zimra, et Catherine Girard-Audet

Genre : Bande Dessinée, conte
Edition : Kennes

Parution : 24 août 2016
Pages : 48

Acheter l'album de L'envers des Contes T1













Vous connaissez tous l’histoire de Charles Perrault : Cendrillon rencontre le Prince Charmant, il lui enfile une pantoufle de verre, ils s’embrassent, se marient, vivent heureux et ont une tripotée d’enfants. Ce dont le père Perrault ne vous a jamais parlé, c’est des dommages...









Ni si l'aide, ni si terrible que ça.

J'avais déjà repéré la version roman. Mais, lorsque je l'ai croisé il y a quelques mois. Sur un blog, en version BD, je l'ai immédiatement ajouté à ma wich-list. Je ne sais pas, mais il y a des titres, comme ça, qu'on aime savourer dans ce format. Et le monde de l'édition, ne s'y trompe pas. Puisque, de plus en plus de romans à succès, se voient, ainsi, trouver un nouveau souffle grâce à la bande dessinée.

Le titre est super bien trouvé. On ne peut pas y rester indifférent. Moi en tous les cas, je ne peux pas. Derrière, je sens l'humour, qu'il peu y avoir. Pour preuve, je ne me suis pas trompée. Puisqu'il est question ici, d'une suspicion, de Javotte, la plus jeune sœur de Cendrillon, à l'encontre de sa mère et de sa sœur aînée Anastasie. Quelque chose, lui donne l'impression, que les deux complices, tente d'empoisonner Cendrillon, lors de son mariage avec le prince. Rien que ça !

Aidée de la jeune Bergère, qui ne cesse de perdre ses moutons, et d'un soldat de la garde, elle va tout faire pour déjouer les plans, des deux mégères.

Un conte revisité, non seulement du point de vue, puisque l'action se passe après, que Cendrillon, se soit installée au château. C'est vrai quoi ! On arrête toujours l'histoire, à cet endroit, là, on nous dit jamais ce qu'il s'est passé ensuite. Ni si Cendrillon, n'a pas rendu fou le prince charmant à vouloir passer l'aspirateur, en permanence ! Ah oui, parce que c'est la grande nouveauté de cette saga. Elle se passe à notre époque. Au placard les robes, version Sissi, vive les tenues confortables, et les portables.

Il est marrant de constater qu'une fois leur souffre-douleur, partit les deux pestes de la famille, ont tôt fait de se trouver une nouvelle victime. Le physique ingrat de Javotte lui vaudra, le surnom, peut-être pas si affectueux que ça de "porcinette", cette dernière, devra assumer les tâches de ménage évoluant ordinairement à Cendrillon.


Raiponce, et Aladin, ne jouent pas que les figurants, dans ce conte, l'une des grandes forces de cette histoire, est le fait que les héros, de notre enfance, se côtoient allègrement. Bon cela dit, j'aimerais bien savoir, quelle mouche à piquer les auteurs, ou, quels problèmes ils ont a régler avec Boucle d'or, Aurore, la princesse au bois dormant et Raiponce, est-ce parce qu’elles sont blondes ? En tout cas, ici, elles font office de véritables chipies, et je pèse mes mots, le terme exact serais de vrai...Garces.
Ce premier tome des contes à l'envers version BD, m'a énormément fait rire. Me donnant vraiment l'envie de découvrir la version roman. C'est frais, c'est drôle, c'est superbement dessiné. Un album qui saura séduire petits et grands. 



Ma note : 17/20 

A lire s'il aime : Les contes revisités, les méchants pas si méchants que ça.

A éviter si : Je ne suis pas certaine, que le caractère, dans cette version,  de Boucle d'or, la princesse au bois dormant et Raiponce fasse l'unanimité.


En image :



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire