Mes derniers Avis lectures




19.8.17

Les imaginales 2017

Résultat de recherche d'images pour "les imaginales"


💭 Pourquoi, vous parlez uniquement maintenant de mes premières imaginales ? Ben tout simplement parce que par moment, j'aime bien me poser des questions existentielles du style, je fais mon article sur mon blog littéraire, ou sur celui du voyage, (qu'est-ce qu'on peut se compliquer la vie, parfois !) donc malgré tout les conseils (intelligents, et certainement judicieux), j'apprécie de moins en moins d'avoir 1 blog littéraire, 1 spécial jeunesse, 1 blog voyage, 1 blog live style, 1 blog ciné et série. Je ne sais pas vous, mais finalement moi, je préfère tout réunir au même endroit.
Eh bien, voilà, finalement, il en est ressorti quelque chose de ces triturations de neurones  😛





Depuis le mois, de février, je recevais régulièrement des informations presses au sujet des imaginales. Seulement, à cette époque, j'étais sur un projet, de tour du monde, je devais partir un mois plus tard. En plus, je souffrais d'un énorme blocage littéraire. Alors, forcément, je ne donnais pas suite.
Fin avril, je revenais définitivement en France, (enfin, il ne faut pas exagérer). En plus grâce à mon voyage dans les îles anglo-normandes, et leur méthode de bibliothérapie, je pouvais enfin, m'adonner à ma passion. ( je vous parlerais, plus en détails de cette fabuleuse méthode dans une rubrique spéciale).


Étant revenue en France, juste à temps, je décidais, de m'y rendre. 
Évidemment, comme d'habitude, c'est au dernier moment, que j'ai préparé ma valise. De toute façon, j'ai deux avantages, d'une part étant minimaliste, je n'ai pas besoin de passer des heures devant l’armoire à me demander quoi prendre, juste à me soucier de la météo. Parlons-en de la météo, je suis arrivée sous un soleil de plomb, mais le lendemain, c'étaient les trombes d'eau toutes la journée, avec en plus un froid glacial. Heureusement, que j'ai été prévoyante, et que j'avais profité du fait de me déplacer en voiture, pour rajouter une tenue. Que voulez-vous je suis une frileuse invétérée. 
L'autre avantage, c'est que j'ai tellement dû faire mon sac pendant un mois, dans les îles anglaises qu'il ne me faut que 5 minutes pour qu'il soit prêt. 

C'est quand même avec 11 mn de retard sur l'horaire prévu que je suis partie. Je n'aime pas conduire, même si j'ai pris une voiture, et je n'ai pas l'habitude de conduire, sur de longues distances, heureusement le début du trajet ne me pose pas de problème puisque je connais bien la région, seulement arrivée à Auxerre, je me suis perdue ! J'arriverais à Epinal à 21h30.

À part ce problème de trajet, et de météo, j'ai passé un séjour vraiment magique. Rencontre avec les copinautes, des blogueurs, et bien évidemment des écrivains. Les imaginales, ce sont 4 jours de fête du livre de littérature de l'imaginaire, mais c'est bien plus que ça, c'est toute une ambiance. On oublie pour un temps, où l'on est, on a l'impression d'être dans un autre monde. Finalement, après Montreuil, c'est le festival que je préfère.
Les écrivains sont complètement accessibles. Tout se passe au centre de la ville. Dans un parc charmant au bord de la Moselle. 


C'est donc complètement gratuit et accessible. On y rencontre des elfes, des fées, et autres personnages, mythologiques et fantastiques. Pour ceux qui n'aiment pas les livres (Quoi ! Ça existe !) ils peuvent quand même passer un bon moment, avec les villages historiques, et les points de restauration. 
J'ai d'ailleurs adorée me promener à loisir, à travers les allées du parc, bon d'accord, pas le jour, où il a tant plu. Autant vous dire que je ne me suis pas privée d'un pic-nique au bord de l'eau avec, en prime une lecture fort plaisante.

Qui dit salon du livre, dit table ronde, là encore le souci du détail est tel, que vous n'entrez pas sous une simple tente, j'ai eu l'impression, de me retrouver dans l'univers d'Alice au pays des merveilles, voir dans un vieux cabaret parisien. Le programme était si riche que j'ai parfois eu un choix cornélien à faire. J'aurais bien aimé avoir le petit médaillon d'Hermione Granger, et pouvoir à loisir, me déplacer d'une conférence à l'autre.

Cette année, c'était Aurélie Wellenstein, qui était le coup de cœur des imaginales, un livre de sa bibliographie m'attirait particulièrement le roi des Fauves, et là, je comprends pourquoi, elle était le coup de cœur des imaginales, j'en ai profité, pour acquérir, deux autres titres, coup de cœur des collégiens et lycéens dont l'un m'a été chaudement recommandé, ainsi que son tout dernier.



Prix des lycéens :

Les nominés des prix des lycéens, cette année était :
  • Romain d’Huissier, Les 81 Frères, Éditions Critic
  • Rod Marty, Les Enfants de Peakwood, Éditions Scrineo
  • Charlotte Bousquet, Sang-de-Lune, Éditions Gulf Stream
  • Isabelle Bauthian, Anasterry, Éditions ActuSF
  • Estelle Vagner, l’Exil (Kayla Marchal, 1), Éditions du Chat Noir

Les 446 élèves des différents lycées de la région, ont élu Estelle Vagner pour son roman l'Exil.De mémoire, je n'ai jamais vu un auteur, pleurer autant de bonheur. Je me suis promis de lire la sélection pour voir si je suis d'accord avec eux ou pas. À suivre donc ;)

 estelle_vagner


Prix des collégiens :

Les 5 romans retenus pour les collégiens étaient les suivants :

  • Aurélie Wellenstein, Les Loups chantants, Éditions Scrineo
  • Cindy Van Wilder, Memorex, Éditions Gulf Stream
  • Nathalie Stragier, Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous, Éditions Syros
  • Méropée Malo, Sorcière malgré elle (L’Héritière des Raeven, 1), Éditions Castelmore
  • Jean-Luc Marcastel, Tellucidar, Éditions Scrineo
                                                                               
Cette fois-ci, ce sont 850 élèves qui se sont prononcés en faveur de Nathalie Stagier, et sa fille du futur. Là encore, je me suis promis de le découvrir, d'autant plus qu'il m'avait fait de l’œil à sa sortie.Donc une fois de plus affaire à suivre, je vous dirais à la suite de mes lectures, si je suis d'accord ou pas :)

 

Enfin pour le prix des écoliers, trois romans avaient été retenus

 – Jeanne-A Debats, Les voyageurs silencieux, Editions Syros
– Séverine Vidal, Le livre envolé de Piotr-Olivius Pilgrim, Editions Didier Jeunesse
– Florence Hinckel, Traces, Editions Syros
Et c'est Florence Hinckel, qui l'a emporté. Contrairement aux deux autres sélections, je ne m'étais pas promis de me faire ma propre opinion, sur la sélection, mais de découvrir le roman gagnant. Franchement, il mérite amplement le titre. Vous pouvez découvrir mon avis ICI si cela vous intéresse.


 

Une chose est sûre si l'an prochain, l'attachée de presse me contacte pour ce festival, cette fois-ci, je lui répondrais oui, avec plaisir.
De toute façon, j'ai déjà bloqué les dates pour 2018 qui vont du jeudi 24 mai au dimanche 27 mai.


Comme j'aime l'auto dérision si vous voulez aller plus loin, voici mes vidéos, (l'art de l'amateurisme) 

https://www.youtube.com/watch?v=g__1dlXecNM

https://www.youtube.com/watch?v=dECr-YLK6HU


Un petit aperçu des photos faites pendant ce festival







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire