Mes dernières chroniques




samedi 8 juillet 2017

Question de Standing

Auteur : Sophie de Villenoisy
Genre : Chick-liy
Edition : Denoël

Parution : 4 mai 2017
Pages : 208 
Prix : 16 €5 Broché ; 11 €99 kindel 

Commander sur Amazon :  Question de Standing











Caroline n’a jamais eu de problèmes avec l’argent. Elle a même toujours été assez douée pour le dépenser! À 43 ans, Caroline d’Adhémar de Gransac a tout ce dont une femme peut rêver : la beauté, l’argent, l’amour de ses enfants et l’admiration de ses amis. Sa vie ressemble à une pub de magazine, elle est aussi réussie que son brushing. Marc, son ex-mari et avocat d’affaires, pourvoit à son standing. Jusqu’au couac, le congé parental de Marc, qu’elle n’a pas vu venir et qui la laisse du jour au lendemain sans revenus. Caroline, qui n’a jamais travaillé, va devoir mettre les mains dans le cambouis et sa manucure va prendre cher. Son ego aussi. Acculée, elle fait un choix terrible, que la morale et sa bonne éducation réprouvent. Ses proches pourront-ils lui pardonner?







La belle et les dettes


Caroline d'Adhémar de Gransac, est née, avec une cuillère en argent dans la bouche, comme le dit si bien l'expression populaire. Ce peuple de fauchés, de misérables, et de classe moyenne, qu'elle méprise tant. Elle, la belle, la riche, Caroline, pour un peu, elle se croirait, presque au-dessus de tout et de tout le monde, n'hésitant pas à juger ses propres amies, et son entourage. Alors bien sûr, elle n'était pas préparée, à se retrouver l'égale de tous ces gens. Et tout ça, à cause de qui ? De son ex mari, qui, non-content, de s'autoriser à prendre ses enfants une semaine sur deux, a trouvé le moyen de quitter son emploi, entraînant par la même occasion, sa chute sociale.


"Acculée, elle fait un choix terrible, que la morale et sa bonne éducation réprouvent". Voilà la phrase qui m'a intriguée, et qui m'a fait choisir ce livre. Je me suis imaginée, mille scénarios, mais l'auteure, m'a bluffé, jamais, je n'ai un seul moment, imaginé la solution de Caroline. Cette dernière est l'anti-héros par excellence. Puis, peu à peu, on la voit se métamorphoser. Je vous jure, que ma relation avec elle, n'était pas de tout repos. Elle m'a souvent agacé, voir énervé, de par ses réactions, mais, elle m'a aussi bien fait rire. Puis au fur à mesure de ma lecture, elle a su me toucher.

Si Sophie de Villenoisy, frise parfois la caricature, on se laisse facilement embarquer dans l'histoire, et malgré les travers de notre héroïne, on a qu'une envie connaître la fin. Caroline finis par nous toucher, car les situations, même les plus cocasses, nous parlent. Tant on peu s'identifier à elle.


Voilà une lecture idéale pour cet été. D'autant plus que le style de l'auteure est agréable à suivre. Caroline d'Adhémar de Gransac, est l'anti-héroïne par excellence, mais entre énervement et fou rire, on prend plaisir à la voir évoluer. 


Ma note : 15/20

A lire si vous aimez :Voir une anti-héroïne, évoluer considérablement.
Passez votre chemin si vous n'aimez pas : Les héroïnes superficielles. Même si elles évoluent considérablement au fil du livre.



Morceaux choisit :


Elle voit bien qu'il cherche à l'aider et qu'elle passe pour une horrible petite fille gâtée. Elle sait qu'il a raison. Qu'il faut qu'elle se bouge, qu'elle surmonte sa honte, mais c'est comme si elle état prise dans des sables mouvants et qu'elle restait passive et immobile de peur de se faire engloutir. Elle ne sait rien faire à part des allers-retours au Crédit municipal, 

_ Bon, allez viens, je t'offre un café en terrasse, c'est encore dans mes moyens !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire