Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

18.7.17

Les enfants de la résistance tome 1,2,3

Couverture Les enfants de la résistance, tome 2 : Premières répressionsCouverture Les enfants de la résistance, tome 1 : Premières actionsCouverture Les Enfants de la Résistance, tome 3 : Les deux géants

Auteur : Benoit Ers

Illustrateur : Vincent Dugomier

Genre : BD, jeunesse, histoire

Edition : Le lombard

Parution : 2015, 2016, 2017 

Pages : 56, 56, 56 

Prix : 10 €95  album 


Commander sur Amazon : les enfants de la résistance 





C'est vrai que, comme disait mon père, on s'était pris une fameuse gifle... Le matin du 10 mai 40, la guerre était là. Rapidement, ce fut la débâcle. Le 22 juin, un armistice était signé avec l'Allemagne. Nous étions vaincus.

C'était l'été de nos 13 ans, à mon pote Eusèbe et moi. Et nous n'étions pas prêts à nous résigner !







Allons enfants


De l'été 1940 à l'automne 1941, 3 adolescents vont à leur manière prendre part à la résistance. François et son ami Eusèbe, croisent sur leur chemin, une jeune fille délaissée sur le bord de la route. Lise est une jeune orpheline qui affirme être belge, mais qui, en réalité, est-allemande, ses parents qui s'opposaient au régime d'Hitler, ont été tués alors qu'ils s'enfuyaient du pays. Les parents de François la recueilleront. Est-ce l'élément déclencheur, ou une réelle prise de conscience, toutefois est-il que François, ne supporte pas la résignation des adultes. Il a alors l'idée de distribuer des tracts, de propagandes. 
Puis de propagandes en actes, de, rebellions, ils vont être les éléments déclencheurs pour motiver les adultes. Peu à peu le curé, puis les parents d'Eusèbe et le père de François, vont à leur tour prendre des risques pour cacher des soldats évadés. Forts de ce résultat, les trois compères redoublent d'actions, malheureusement les Allemands ne sont pas long à riposter, montrant aux enfants toute l'horreur de la guerre. 
Les Français se divisent, les pros Pétain, se déclarant vrai français, et le racisme monte en puissance. On aurait pu penser qu'à la suite tragique du tome 2 les enfants en serait resté là, mais c'est tout le contraire, surtout que le LYNX, (leur nom de code), semble avoir attiré les premiers résistants Anglais, venus demander au LYNX, une association.

Bien, évidemment, les auteurs ne prétendent pas déclarer que la résistance est née, grâce aux adolescents. D'ailleurs en 1940, la résistance telle qu'on la connaît, n'existe pas encore. La plupart de la population faisant confiance au général Pétain. Mais de petits groupuscules comme ici, commence à mener quelques actions, cependant rien de structuré et d'organisé. D'ailleurs, la trilogie s'arrête, au moment où la résistance s'organise, où les actions conjuguées de la France et de l'Angleterre prennent de l'ampleur. 
Ce n'est pas non plus une biographie, même si comme le signalent les auteurs, leur histoire se base sur des faits réels, racontés ici et là. 

Avec cette BD, Benoit Ers et Vincent Dugomier perdurent le souvenir, d'ailleurs, les couleurs elles-mêmes font penser à de vieilles photos. J'ai beaucoup apprécié le graphisme de cette trilogie. C'est une histoire captivante, mêlant, romance et histoire, comme elle s'adresse à de jeunes lecteurs, les explications, sont nombreuses, (où, comment apprendre sans s'en rendre compte). Pour les plus curieux, à la fin de chaque tome, se trouve un dossier complet. Les couvertures intérieures retracent quant à elles, la démarcation entre la zone libre, et la zone occupée. On voit les balbutiements de la résistance, et les premières conséquences tragique. On comprend mieux, pourquoi la plupart des Français, ne cherchent qu'une chose, reprendre une vie, "normale", quitte à fermer les yeux, sur l'invasion Allemande. Ce n'est pas non plus une prise de position, juste une évolution de la mentalité, et des actes qui en ont suivit. Un coup de cœur bien mérité pour cette jolie trilogie.

Ma note : 18/20

A lire si vous aimez : Les points de vus originaux sur la résistance.
Passez votre chemin si vous n'aimez pas : si vous aimez les histoires de la résistance, classique, avec des résistants lourdement armés, et hyper organisés.

Extrait :

 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire