Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

29.7.17

Les Carnets de Cerise T4 : La déesse sans visage


Auteur :Joris Chamblain
illustrateur : Aurélie Neyret

Genre : jeunesse 

Edition : Soleil collection Métamorphose

Parution : 27 janvier  2016 

Pages : 88

Prix : 11€99 kindel 15€95 Album









Cerise est une jeune fille qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux... L’heure des vacances a sonné ! La visite d’un étrange manoir annonce une nouvelle enquête : chaque pièce est une énigme, chaque objet est un indice. Mais il est des secrets plus anciens qui ne demandent qu’à être dévoilés. Qui est cette déesse sans visage qui trône dans une pièce secrète ? Où se cache la partie manquante de ce tableau ? Mais surtout, qui tire vraiment les ficelles de ce nouveau mystère ? Si Cerise ne résolvait pas l’énigme à temps, les conséquences pourraient être terribles...






Chasse tes regrets, sinon ils grandiront avec toi.

Si la forme que j'aime tant dans cette BD, n'a pas changé, le fond lui si, pour une fois, Cerise et sa maman, parte ensemble au bord de la mer. Mais comme ce n'est pas la saison de la baignade, sur les conseils de Mme Desjardin, elles vont se rendre dans un étrange manoir, où elles devront mener l'enquête. Alors qu'on les sent se rapprocher comme jamais, la conclusion de l’énigme, mets en péril, ce lien si fragile, qui s'était tissé, entraînant des cassures.


J'aime beaucoup les carnets de Cerise, de par leur conception, mais également, l'héroïne en elle-même qui me touche un peu plus à chaque tome. On la sent grandir, avec toute la souffrance et l'incompréhension que peut apporter l'adolescence. Le poids du secret et des silences. Le mystère quant à son père reste entier. Je pensais que ce tome, nous éclairerait d'avantage, mais non.

Au début de la déesse sans visage, Cerise semblait avoir retrouvé sa joie de vivre, des premiers tomes. Mais alors je peux vous dire que la fin, m'a pris aux tripes.

C'est un vrai plaisir de la voir, enquêter, son intelligence, lui permet de résoudre les énigmes de façon logique, et sans pareil. J'étais très loin de me douter de la chute.


Une fois de plus Joris Chamblain, nous offre un scénario de qualité, ce tome est plein de tendresse, et d'émotion. Si son héroïne souffre des affres de l'adolescence, elle n'en demeure pas moins, très altruiste. Séduisant autant les lecteurs, que les personnages qu'elle rencontre au cours de ces histoires. Je suis toujours aussi fan des dessins de 
Aurélie Neyret C'est le tome qui m'a le plus pris aux tripes, un petit coup de cœur. Il est difficile à chaque fois de vous en parler, car les carnets de Cerise, mérite d'être découvert, par soi-même. 


Ma note : 19/20

A lire si vous aimez : Les héroïnes au grand cœur, douée pour mener l'enquête.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :Euh, je sèche là, mon capitaine.

Extrait :

Image associée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire