Mes dernières chroniques




samedi 29 juillet 2017

La vie compliquée de Léa Olivier, 2 Rumeurs BD


Auteur : Catherine Girard-Audet

illustrateur : Ludo Borecki-Alcante

Genre : jeunesse 

Edition : Kennes

Parution :  21 Octobre 2015 

Pages : 48

Prix : 7€99 kindel 10€95 Album






Quelques mois se sont écoulés depuis l'arrivée de Léa Olivier à Montréal, mais les choses ne se sont pas simplifiées pour autant. Avec son ex Thomas, toujours dans le portrait, Alex, le gars charmant et différent, et Éloi, qui a le don d'être là pour elle, qui choisir? Devrait-elle simplement opter pour le célibat? La nouvelle année s'annonce quant à elle très mouvementée! Léa doit parler en anglais devant toute la classe (la honte), son père la prend toujours pour un bébé (pfff), et les nunuches ont décidé d'en faire leur cible et de s'acharner sur son sort. Décidément, pour une fille qui ne tenait pas à attirer l'attention, Léa n'est pas au bout de ses peines! Heureusement qu'il y a Internet.








Tel est pris qui croyait prendre

Léa, n'est plus avec Thomas, même si elle continue, de lui parler, ce qui risque d'ailleurs, de lui coûter son amitié avec Marilou. Le groupe des pimbêches n'apprécie pas de la voir papillonner entre Eloi et Alex, pour se venger, elles colporteront des rumeurs, sur Léa, d'où le titre.

Souvenez-vous, je n'ai pas tellement adhéré au premier tome version roman, mais comme je n'aime pas rester sur un sentiment d'échec, je me suis dit, ok, voyons ce que donne cette histoire, en version BD, et bien très honnêtement, j'ai bien fait, et je vais même continuer comme cela.
L'histoire, y est, tout en étant plus concise, donc plus de longueur, on ne garde que la trame principale. 
Avec le code couleur, pour les échanges de mails, c'est plus clair également.
En plus, les dessins sont agréables, à la lecture, du roman, je ne m'étais pas vraiment fait d'idée sur les personnages, donc je n'ai pas été choquée, de l'apparence de certain. C'est souvent ce qui gâche l'adaptation, des romans. La différence entre ce qu'on imagine, et le dessin. Pour les scènes extérieures, ça me laisse l’occasion de rêver, à ce pays, que j'aimerais tant visiter.
Il m'a peut-être manqué ce petit accent, qu'on arrivait à entendre avec le roman. Sinon, le glossaire, pour les pauvres petits français que nous sommes est toujours là, pour nous préciser, les subtilités, du langage de nos cousins canadiens.
J'ai particulièrement apprécié le coup de balai pour les toilettes. Et l'horoscope élaboré par Léa, tel qui croyait prendre est pris.

L'idée d'adapter ce roman épistolaire, en BD, n'était pas gagnée, et pourtant, c'est une réussite. Cela m'a même réconcilié avec cette saga, dont le premier tome, en version roman, ne m'avait pas franchement séduite. Bien sûr, les dialogues sont rares, alors que les descriptions, elles prennent une bonne partie. Mais il ne pouvait en être autrement, pour respecter le fond de l'histoire. Et puis les dessins, sont vraiment, agréables.




Ma note : 16/20

A lire si vous aimez : Si comme moi, vous n'avez pas tellement accroché au roman, ou au contraire, si ce dernier vous a plus, cette BD, en garde toute la saveur.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas : Les bandes dessinées avec peu de dialogue, et beaucoup d’encarts de descriptions.

Extrait :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire