Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

5.5.17

Ripley, l'île des trois sœurs 2




Auteur : Nora Roberts
Titre VO : Heaven and earth
Traduction : Béatrice Pierre
Genre : Romance Fantastique
Edition : J'ai lu
Parution : 2003
Pages : 320 sur ma liseuse
Prix : 6.90 euros (poche) 5.49 (kindel)

Commander sur amazon :Ripley, l'île des trois sœurs 2 




















On raconte que, sur l'île des Trois Sœurs, pèse une malédiction vieille de trois cents ans. Le Dr Mac Allister Booke, qui se consacre à l'étude des phénomènes paranormaux, y débarque équipé du matériel le plus performant, dans le but d'interviewer Mia Devlin, la propriétaire du Café-Librairie. C'est pourtant Ripley, la sœur et l'adjointe du shérif, qui va retenir son attention. Dès qu'elle s'approche, les appareils de mesure s'affolent... presque autant que le cœur de Mac ! La fière Ripley a beau se cabrer sous le flot de questions inquisitrices, elle ne peut lui cacher très longtemps les forces surnaturelles qui l'habitent. Mac comprend alors que sa jolie sorcière est en danger. Car, si la légende est vraie, le Mal est loin d'être vaincu...
















Dans ce second volume, on suit la belle, et téméraire, shérif adjointe, à la langue bien pendue. Alors évidemment lorsque apparaît un passionné d’événements surnaturels aussi beau, que maladroit. Les dialogues sont croustillants de répliques cinglantes.

Je m'attendais à une romance toute bête, j'ai craint un triangle amoureux, qui n'aurait pas été logique, dans cette trilogie. Nora Roberts à su me surprendre. D'autant plus que le début, laisse présager une romance toute simple, avec une mise en forme basique.

Puis après une cinquantaine de pages, la légende des trois sœurs, prend peu à peu le dessus, avec de nombreux rebondissements.

J'ai trouvé cette suite aussi passionnante que le premier tome, voir même un brin au-dessus. Les doutes et interrogations des personnages sont bien travaillés. 
Ces derniers restent attachants les trois amies bien sûr, mais surtout cet intellectuel de Mac Allister Booke, complètement envahie de sa passion, au point d'en devenir charmant de maladresse. 

Les nombreux dialogues permettent une lecture rapide. Nora Roberts, lève peu à peu le voile sur les différents secrets, ajoutant un peu de piment ici, ou là. Les caractères opposés de ses héros, tout cela, finit par rendre cette lecture complètement addictive.

Dans le premier tome, je reprochais à l'auteure de ne pas avoir assez exploité le côté sorcellerie, ici, on comprend mieux les choses. Sans pour autant qu'il y est étalage de formules alambiquées, mais avec une utilisation, ma fois assez crédible.


J'aime en générale la plume de Nora Roberts, surtout lorsqu'elle se penche sur les séries policières. Bien que cette trilogie tire plus sur la romance que le fantastique, l'histoire est bien travaillée, devenant de plus en plus addictive, avec une héroïne, comme je les aime, au caractère bien trempé. Comme pour le premier tome, je lui reproche une fin un peu hâtive, mais qui ne m'a cependant pas empêché de passer un très bon moment, me donnant envie d'enchaîner le dernier tome dans la foulée. Une lecture très agréable.


Ma note : 16/20

A lire si vous aimez : Les héroïnes aussi têtues que verbalement incisives. Les romances avec un suspens fantastique.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas : Un roman avec beaucoup de dialogue. Les fins un peu rapide. 

Un petit extrait pour mettre en appétit : 

- Le pouvoir t'a toujours mise mal à l'aise. Mais il y a des choses qui ne sont pas faites pour être confortables.

- Je craignais peut-être que ça devienne trop confortable. Je n'ai pas la maîtrise de Mia, ni la compassion de Nell.

- Non, admit Lulu. Toi, ce que tu as, c'est la passion, un sens inné du bien et du mal, et le besoin de le respecter. C'est la raison pour laquelle, à vous trois, vous composez le cercle parfait, chacune apportant le meilleur d'elle-même.

- Ou le pire. Comme il y a trois cents ans, si l'on en croit la légende.

- On ne peut pas changer le passé, mais on peut modifier l'avenir. Quant à les ignorer, c'est impossible.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire