Mes dernières chroniques




jeudi 16 juin 2016

Passager Clandestin


Auteurs :   Michachael Foreman


Genre  Jeunesse, historique

Edition : Gallimard

Année d'édition :  25 avril 2014

Pages :  128

Prix Broché: 12€50  






Merci à "Il était une fois" pour la découverte.


Présentation de l'éditeur :



Henry Friston est un jeune marin enrôlé sur un navire de guerre durant la Première Guerre Mondiale. Débarqué sur une plage, il est nommé brancardier et recherche les survivants sur le champ de bataille. Et c'est là au milieu des bombardements, qu'il fait une rencontre improbable : une tortue ! Histoire vraie.


Mon avis :




Un drôle de passager clandestin, presque un porte-bonheur ! Une formidable leçon d'humilité.

Lorsque le jeune Henri Friston rêvait devant les cartes mondiales, en cours au lieu de suivre, il n'imaginait pas que ses rêves de mers et de navigation le conduiraient un jour, sur un immense bateau de guerre, ni qu'il tirerait sur les habitants des pays dont il rêvait.

Et là, au milieu de l'horreur de Gallipoli, il fait une rencontre incroyable. En guise d’obus, il reçoit sur la tête une carapace ! Après lui avoir sauver la vie (et inversement), Henri ne pouvait pas laisser Ali Pacha (il fallait bien lui trouver un nom, à cette tortue, je vous précise que c'est un mâle, là, je fais confiance à l'auteur pour le savoir), dans cet enfer. Quitte à avoir des problèmes si on découvrait la présence de ce nouveau passager, de ce poids supplémentaire. Henri décide de braver l'interdit et embarque avec son nouvel ami.

Voilà l'histoire que découvrira Trévor Roberts jeune pigiste du journal local. Le seul depuis des années, à s'intéresser, réellement à l'histoire d'Ali Pacha, et pas uniquement à son réveil.

J'ai beaucoup apprécié cette lecture, le récit en trois temps, qui nous permet de suivre à la fois, l'histoire de Trévor qui souhaite devenir un vrai journaliste, de Henri Friston, de celui qu'il est devenu, et enfin de s'immerger complètement dans ce pan de l'Histoire, avec un grand H, grâce au journal de guerre de ce dernier.
Ce petit roman m'a beaucoup appris, sur cette partie de la première guerre que je ne connaissais pas. Preuve s'il en est de l'importance des livres jeunesse. Mais là, c'est un autre débat.


Basé sur une histoire vraie, Passager Clandestin de Michael Foreman, aborde une partie de la première guerre, parfois méconnue, celle de la marine britannique, de l'Egypte, de la Turquie. Le tout avec pudeur. L'auteur a non seulement une plume agréable à suivre, mais également un réel talent d'illustrateur. Elles sont juste magnifiques, et  complètent à merveille ce roman.



Morceaux choisis :

Chez moi, la plage était l'endroit où je trouvais la paix, où je respirais l'air salé, où j'écoutais le cris des mouettes et le murmure des vagues. Sur cette plage -X Beach- il n'y avait pas de mouettes. On n'y entendait jamais de chant d'oiseau, mais seulement des cris de soldats blessés et mourants, le crépitement du feu ennemi, des obus, des shrapnels. C'était comme se précipiter en enfer.

_ S’excuser ? dis-je à Henri. Mais c'était l'ennemi ! Comment pouvaient-ils tirer sur vous, puis s'excuser juste après ? Je ne comprends pas...
Indigné, j'avais posé son journal, et me tenais dans l'embrasure de la porte de la cuisine. Henry leva les yeux au-dessus de ses pommes de terre.
_ Je ne m'attendais pas à ce que tu comprennes, mon garçon, tu n'as pas fait la guerre. il se produit de drôles de choses sur un champ de bataille, des choses qui ont tendance à mettre à l'envers ce que l'on croyait être à l'endroit.


Illustrations :


Afficher l'image d'origine







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire