Mes dernières chroniques




dimanche 17 avril 2016

Il est venu le temps des orgasmes


Auteur :  Joy Maguène

Genre nouvelle, érotique


Edition :  Livre-Book

Année d'édition :  12 mars 2016


Pages : 20 sur ma liseuse
 Prix numérique: 1€ 49  





Avant toute chose je tiens à remercier les Livre-Book pour leur confiance.


Présentation de l'éditeur :


Elle l’a rencontré à la piscine. Elle surveillait sa fille, il faisait des longueurs. Il l’a abordée, ils se sont étreints dans une cabine. Comme ça, tout de suite. Le début d’une passion brûlante, de rendez-vous secrets. S’agit-il seulement d’une histoire sans lendemain, ou est-ce la naissance d’autre chose ?


Mon avis :


Perdre le contrôle pour le timbre d'une voix. Voilà ce qui arrive à notre héroïne, elle qui depuis son divorce, n'était plus une femme, mais une mère. Va, tel un papillon, sortant de son cocon, se transformer et prendre son envol. Pour un homme qu'elle ne trouve même pas beau, mais dont la voix la chamboule au plus profond d'elle-même.

Une nouvelle érotique qui se lit vite, d'une part, grâce à la plume fluide de l'auteur, mais également, parce que l'histoire de cette femme qui se donne entièrement à un inconnu, dont elle ne sait rien, ignorant jusqu'à son prénom, capte notre attention. Elle fait des choix, qui s'ils nous surprennent, la surprenne tout autant. On la voit évoluer, s'affirmer. Et puis disons le clairement, on veut savoir ce qu'il adviendra.
Pour ceux qui n'aiment pas l'érotisme décrit avec vulgarité, ici, les seuls mots un peu "crus", ne sont là que pour renforcer le sentiment éprouvé par notre héroïne.

Une nouvelle bien menée, et agréable à suivre.


Un petit morceau pour mettre en appétit :

Pensez-vous que se soit possible d'être excité à cause d'une voix ? Vraiment, je veux dire. Que cette voix fasse vibrer quelque chose d'enfoui profondément en vous, qu'elle réveille un désir, une envie démentielle de corps à corps ?
Parce que c'est ce qui m'est arrivé.
Pourtant, je vais bien. Sexuellement parlant, je veux dire. Je ne suis pas en manque de sexe. Du moins, je ne l'étais pas. Jusqu'à cette voix.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire