Mes dernières chroniques




mardi 8 mars 2016

Movie Star, tome 1 : Deauville

Couverture de Movie star, tome 1



Auteur :  Alex Cartier

Genre  Romance, chick-lit, érotique

Edition : Belfond

Parution :  17 Mars 2016

Pages : 526

Prix Broché: 17 € 









Avant toute chose je tiens à remercier les éditions Belfond pour leur confiance.



4 e de couverture :



Ophélie est une jeune attachée de presse de cinéma. Elle vit à Paris avec son chat (Roméo), son poisson rouge (Juliette), son petit copain (un mec vraiment bien), ses parents (adorables), sa meilleure amie (complètement nympho) et son fantasme érotique de toujours : Michael Brown, un des acteurs les plus bankable et les plus sexy d'Hollywood. Jusque-là rien de très indécent. Jusqu'au jour où son patron envoie Ophélie à Deauville pour son premier festival et qu'elle tombe nez à nez avec Michael dans le hall de l'Hôtel Royal... C'est le début d'une histoire d'amour dangereuse autant que torride où Ophélie devient la girl next door au bras d'une des stars les plus sexys au monde... 



  

Mon avis :



Je suis tombée amoureuse, de cette couverture magnifique, aussi, je savais que ce livre finirait dans ma PAL, ce que j'ignorais en revanche, c'est qu'il y viendrait aussi vite. En plus, l'héroïne, a le même prénom qu'une de mes mousquetaires, alors...
Dès lors que Célia, la représentante des éditions Belfond pour le domaine français, me l'a proposé, j'ai sauté sur l'occasion.

Mon défaut, m'emballer pour les belles couvertures ! Lorsque le livre s'est retrouvé entre mes mains, et que j'ai pris connaissance (enfin) de la présentation de l'éditeur, j'ai eu quelques sueurs froides. Je fais certainement partie, du nombre infime de personne qui ne sont pas tombées sous le charme de 50 nuances de Grey. Et je me suis dit "oh, non, ce n'est pas vrai, encore un 50 nuances !"

J'aime quand j'ai tort. Car j'ai pris un réel plaisir à la lecture de ce premier tome, et pour être tout à fait honnête, j'ai même hâte d'avoir la suite. C'est vous dire...

Même si le côté romance reste prévisible, c'est tellement bien écrit, qu'on ne se lasse pas. Comme c'est Ophélie, qui raconte son histoire, dans son journal intime, du haut de ses 26 ans, je peux vous dire, qu'elle ne manque pas d'humour, et qu'elle m'a fait rire, plus d'une fois. (Dont une, où, je me trouvais dans un transport en commun. Je suis sûre que les étudiantes, auront relevé le titre du livre, tellement elles ont été intriguées.)

Ophélie est passionnée de cinéma, et depuis, c'est 15 ans, son Dieu, son mec parfait, n'est autre que le grand acteur Mickaël Brown, l'homme aux deux oscars, marié à une créature divine, elle-même actrice oscarisée. Peut-être à en juger par ce qu'en disent les médias, le couple le plus uni de tout le show-business.
Ophélie a fait de sa grande passion, son métier, elle travaille comme attachée de presse cinématographique.
Combien avait-elle de chance d'être remarquée par son idole lors du festival du film américain de Deauville ? Ophélie devra lutter contre son côté, fan, femme, et son professionnalisme, devant ce fantasme sur patte.
Mais comme Icare, ne risque-t-elle pas de se brûler à trop se rapprocher de son astre ?

J'ai beaucoup apprécié que l'auteur ne montre pas que le côté paillette, de cet univers fascinant, mais également l'envers de la médaille.

 Une plume riche et agréable à suivre. Une héroïne ingénue et attachante, des personnages secondaires tout aussi bien travaillés. Des situations cocasses tout au long du roman. Un premier tome qui ne souffre d'aucune longueur de mise en place. Des scènes torrides. Voilà ce qui fait de ce roman, une lecture passionnante. Je prévois même que certaines auront un véritable coup de cœur.(je ne donne pas les noms, n'est-ce pas Lily ?)


Morceaux choisis :

_ Alors ?
_ Yes !
_ Top !

Par moments, la qualité de nos échanges s'éloigne de la littérature proustienne. C'est plus concis, plus ramassé.

La bise, c'est comme les oeufs au plat. C'est un truc totalement standard mais c'est incroyable le nombre de gens qui ne savent pas faire. Certains (et surtout certaines) vous font oreille contre oreille, genre <<Ma chérie, ma chérie>>, le genre prout-prout qui minimise les échanges de bactéries. Il y a aussi, à l'opposé, celui qui vous fait la bise de l'escargot et vous dépose un peu de bave le plus près possible de vos lèvres ; à choisir, je préfère le frottement d'oreilles ! Enfin, pour la grande majorité, c'est un truc insignifiant, qui ne laisse aucun souvenir, qui n'a ni odeur ni saveur.

On devrait confier son conjoint aux services secrets, pour tout savoir de lui avant d'engager une relation...

_ C'est quoi ce délire ? Tu as embrassé Carolina ?
_ Oui. Ah j'oubliais, je lui ai aussi caressé les seins.
_ Tu as fumé ou quoi ?
_ Oui également, et c'est peut-être une des raisons pour lesquelles ça s'est passé ainsi.



5 commentaires:

  1. Veinarde,il me fait trop envie . Tout comme toi, je suis tombée amoureuse de la couverture.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup la couverture et ton avis me fait dire que je lirais bien un de ces jours si je tombe dessus. *Marie*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui laisse toi tenter, surtout que les tomes suivants sortent à quelques mois d'intervalles donc pas de loooongue attente ;)

      Supprimer