Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

26.3.16

Les tribulations d'une Gothique amoureusse

Couverture Les Tribulations d'une Gothique Amoureuse

 Auteur :  Cécile Guillot

Genre  chick-lit, romance

Edition : EDB

Parution :  1 décembre 2015

Pages : 143

Prix Broché: 13€







Présentation :


"Lily est amoureuse de Vince, mais pas seulement... Elle aime aussi...
La vie.
La musique.
Son travail.
Ses corsets.
Les cupcakes.

Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie... elle décide de vivre ses rêves au lieu de rêver sa vie..."



Mon avis :



Il y a des livres comme ça, qui vous attirent tel un aimant. Qui se mettent presque à genoux pour vous supplier de les lire.
J'ai repéré cette petite chick-lit lors de ma préparation pour la PALM du mois de décembre, et, si souvent, j'oublie les titres repérés, ce n'est pas le cas de ce dernier. Vous connaissez mon intérêt pour les petites maisons d'édition et les jeunes auteures.
Je me suis rendu compte au Salon du livre de Paris, (ne me faite pas prononcer son nouveau nom, ça me donne des boutons), que je connaissais également sa trilogie, qui bizarrement, fait également partie de ma liste d'envie. Est-ce un signe ?

J'aime les beaux livres (et les belles couvertures) et bien, je ne suis pas déçue, regardez un peu la beauté de cette présentation de fin et de début de chapitre, je trouve ça original et magnifique.



Lily est une jeune institutrice, vous l'aurez compris de par le titre, son look n'est pas très conventionnel, à allure exceptionnelle, enseignement exceptionnel, puisqu'elle est en charge d'une classe d'enfants dit en "difficultés".
Mais ce n'est pas tout, puisque Lily est aussi la bassiste d'un groupe de métal. Vous savez quoi ? J'ai adoré cet aspect, l'auteure à su éviter les images bateaux, et la facilité d'une héroïne chanteuse. Un point pour elle. Et bien entendu, elle est amoureuse de Vince, le guitariste, bad-boy, du groupe.

On a bien quelques clichés, mais pour mon grand plaisir, pas de vrai triangle amoureux, puisqu'ici la situation est claire. Vince semble enfin avoir trouvé la "femme de sa vie", et que Lily n'hésite pas entre deux hommes que tout oppose. D'ailleurs, l'arrivée de sa rivale sera l'occasion pour elle de se remettre en question. Et pour trouver le grand amour, il lui faudra ouvrir les yeux.


J'ai bien aimé Lily, elle n'est pas le genre d'héroïne à laquelle je m'identifierais, mais plus de celles dont je me ferais une amie. Elle assume son look gothique, et je l'admire pour ça, car même si j'aime beaucoup ce style ainsi que le Steampuk, je ne pourrais pas assumer les regards. Petite confidence, je n'ai pu m'empêcher de jeter un œil sur les sites en lignes, des boutiques de Lily. Son carnet d'adresses figure à la fin de l'ouvrage.
Mon seul regret, j'ai eu plus de mal à me faire une réelle idée des personnages secondaires. Il me manque, un, je ne sais quoi, pour me les rendre plus vivants.

Une petite douceur, qui se savoure, à l'image des cupcakes dont rafolle l'héroïne.


Un petit morceau pour mettre en appétit :

En me réveillant le lendemain, je me sentais plutôt honteuse. Je repensais à la veille et décidai de faire la liste de mes fautes et calamités :
> J'étais jalouse du bonheur de ma meilleure amie.
> J'étais jalouse de la copine de Vince.
> Pire, je détestais la copine de Vince, qui elle se montrait gentille avec moi.
> Vince me détestait.
> Je mentais à mon meilleur pote.
Tout cela n'était pas très glorieux ! Étrangement, ou pas d'ailleurs, quand je me sentais une mauvaise personne, me prenait le besoin de rétablir la balance cosmique. Il me fallait faire ma BA du jour, ou en l’occurrence de la semaine : téléphoner à ma mère.



1 commentaire: