Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

25.3.16

La Belle et le Solitaire : Jeu de Masques

Couverture La Belle et le Solitaire : Jeu de masques

Auteur :  Florence Cochet

Genre  conte, nouvelle

Edition : auto édition

Parution :  31 mars 2016

Pages : 55 (sur ma liseuse)

Prix numérique: 1 € 99







Avant toute chose je tiens à remercier l'auteure Florence Cochet pour sa confiance.


Présentation :


Nom : Marchesi
Prénom : Isabella
Profession : cambrioleuse
Mission : dérober l’Œuf de l’hiver, de Fabergé
Propriétaire : Sir Stephen Hawkfield
Localisation : Hawkfield Manor, Windermere, Angleterre
Risques : modérés

… sauf si le maître des lieux décide de l’entraîner dans un troublant jeu de masques…

« Du bout de ses doigts tremblants d’impatience, elle retira le tissu. Ses yeux s’écarquillèrent. Un juron lui échappa. Le présentoir était vide. » 



Mon avis :


J'ai retrouvé avec bonheur la plume de Florence Cochet, qui une fois n'est pas coutume, se lance dans l'auto édition. Je connais bien la plume de cette auteure, et je savais que je ne risquais rien. Car même si je fais partie des rares blogueurs qui acceptent les autos éditées, avouons le franchement, l'auto édition, c'est comme Wattpad, il y a les pépites, et il y a les autres.

Quoi qu'il en soit, il aurait été bien dommage que ce texte, ou cette nouvelle si vous préférez, reste à dormir dans un tiroir, suite à l'arrêt brutal de la maison d'édition, qui devait le publier à la base.

Tout ce que je savais, c'est que Florence Cochet avait répondu à un appel à texte dont le sujet était les contes de princesses revisités, et qu'elle avait choisi "La belle et la bête".
Isabella (la belle) est ici une voleuse hors pair, la meilleure. C'est pour cette raison que son mystérieux commanditaire, à fait appel à ses services pour voler un œuf de Fabergé, chez le plus grand collectionneur d'art. On dit son "repère" inviolable, c'est donc un sacré défit qui attend notre Belle. Où le pire des pièges qui se refermera sur elle !

À dire vrai, l'héroïne m'a surtout fait penser au dessin animé dont ma sœur était friande, et qu'il m'arrivait de regarder avec elle, "Signé Cat's Eyes", peut-être, suis-je influencée par cette magnifique couverture.
Isabella se retrouve piégée, chez cet homme solitaire, qui semble tellement défiguré, qu'il ressent le besoin de cacher son visage d'un masque. Un jeu de séduction se met en place entre nos deux protagonistes. Résistera-t-elle, ou ne résistera-t-elle pas ? Voilà la question que l'on se pose tout du long.

Si j'avais l'identité du commanditaire, j'aimerais en savoir plus sur ce solitaire. Une façon détournée, vous l'aurez compris, d'espérer une suite. De toute façon la fin ouverte, et l'idée de base si prête.

Florence Cochet nous offre avec ce conte, une véritable petite pépite, une nouvelle, (ou mini-roman, comme le décrit l'auteure), addictif et plaisant. Avec cette plume riche et précise, qui caractérise l'auteure.
Bref, un coup de cœur, une fois de plus.


Un petit morceau pour mettre en appétit :

Prenez une douche pour éliminer les résidus de gaz. 
Ils causent parfois des réactions cutanées.
SH
Quelle prévenance ! Rien qu'à lire ces mots tracés d'une écriture élégante, penchée vers l'avant, sa peau la démangeait. Elle se frotta les bras d'un geste machinal en réfléchissant. Le maître de maison l'avait gazée et mise au lit au lieu d'appeler directement la police. Il voulait donc la rencontrer. Mais pourquoi ?
Deux possibilités s'offraient à elle pour en savoir plus : tambouriner à la porte en hurlant jusqu'à ce que quelqu'un vienne ou patienter en suivant les conseils de Sir Hawkfield.
N'étant pas d'un naturel hystérique, elle choisit l'option silencieuse. Elle vérifia l'asence de caméra, se déshabilla, entra dans la douche et ouvrit le robinet. Une délicieuse pluie brûlante se déversa du plafond. Elle la savoura quelques instants, puis chercha le savon. Sur un rebord se trouvaient un gel douche au cédrat et un shampoing pour cheveux secs... de sa marque habituelle ! Son coeur rata un battement. Il n'avait pas fait que l'attendre : il lui avait préparé une cage dorée !


1 commentaire: