Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

28.2.16

Ne t'approche pas


Auteur :  Luana Lewis
Traducteur : Perrine Chambon et Arnaud Baignot

Titre Original : Don't Stand So Close
Genre suspens, policier

Edition : Denoël

Parution :  18 février 2016

Pages : 320

Prix : 21 €





 Avant toute chose je tiens à remercier les éditions Denoël pour leur confiance.


Résumé :


Que feriez-vous si, en pleine nuit, une jeune inconnue au comportement étrange venait frapper à votre porte pour vous demander de l'aide ? 

Depuis trois ans, Stella, psychologue, vit recluse chez elle. Souffrant d’une agoraphobie sévère, elle se sent à l'abri dans cette maison isolée qu’elle partage avec son mari, Max. Mais lorsque la jeune Blue frappe à sa porte, avec ses grands yeux effrayés et ses tristes histoires, le monde que Stella a mis tant de temps à construire commence à s’effondrer… 
Derrière le masque de l’adolescente se cache une redoutable manipulatrice. Blue va porter un coup fatal à l’équilibre fragile qui régit la vie de Stella, l’obligeant à se confronter aux traumatismes de son passé et aux secrets qui pèsent sur son mariage.



Mon avis :


Pour le dire en un mot, wahou !
À oui, vous avez raison wahou n'est pas un mot. Alors... Super ?

Une chose est sûre, n'ouvrez pas ce livre, pauvre fou. En l'ouvrant, tout comme Stella, notre héroïne, vous laisserez entrer la jeune Blue. Et avec elle, le danger. Oui, bleu, bleu comme la couleur de ses yeux qu'elle a magnifiques. Et hypnotiques. Comme tout son être, d'ailleurs. Est un danger à elle seule, adolescente perturbée, et imprévisible.

Derrière la plume de l'auteure, on ressent la psychologue qu'elle est. L'agoraphobie de Stella, est décrite de manière réaliste, tout comme le transfert de Blue. L'auteur arrive à manipuler son lecteur, de telle sorte qu'on ne sait jamais, si la jeune fille, vie réellement les situations, d'écrites, ou si, elle les imagine.

On comprend que Stella est devenue agoraphobe, suite à un grave traumatisme. On ressent son combat intérieur, elle se sait dépendante, aux médicaments, elle est elle-même ancienne psychologue, alors dans ses moments de lucidité, elle comprend ce qu'elle est devenue, et pourtant jusqu'à l'arrivée de Blue, elle n'aura pas l'étincelle nécessaire pour changer les choses.

Et si le plus malade de tous, n'était pas celui qu'on pense ? Grâce à une trame flashback, on arrivera à démêlé le fil de l'histoire, unissant tous les protagonistes, les ombres sombres, s'éclairciront, et je reconnais que ce n'est que sur la fin, que l'on finie par s'attacher, vraiment à Blue.
J'ai eu moins de mal avec Stella, car je connais bien l'agoraphobie, et j'admire son courage, face à certaines situations.

Entre le côté addictif, et le rythme, donné par des chapitres courts, on ne lit pas, on dévore ce roman.

Ne t'approche pas est un roman au suspens psychologique, passionnant et intense. Où le plus déséquilibré de tous, n'est pas forcément celui que l'on croit.

Malgré l'agoraphobie qui la ronge, en laissant entrée une jeune fille dans sa maison, un soir de tempête de neige, Stella, va prendre conscience du piège qui s'est refermé sur elle.


Un petit morceau pour mettre en appétit :


Stella sentait de nouveau son regard intense et troublant posé sur elle.
_ A quelle heure est-ce qu'il rentre ? demanda Blue.
_ Je te l'ai dit, tard.
_ Tard, comment ?
_ Je ne sais pas exactement.
Blue soupira.
Elle se leva, s'étira, en levant ses mains au-dessus de sa tête et en cambrant le dos. (...)
   Pendant un bref moment, Stella espéra qu'elle était peut-être fatiguée d'attendre et qu'elle allait partir. Elle aurait été heureuse de donner de l'argent à Blue pour retourner à Londres en taxis ; elle aurait été prête à téléphoner à toutes les compagnies de taxis des environs et payer le double s'ils avaient été d'accord pour reconduire la fille chez elle.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire