Mes dernières chroniques




lundi 8 février 2016

Lundi 8 février 2016



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Gaellanea pris la relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant sur son blog.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?






Fini


Je ne regrettes qu'une chose, ne pas avoir la suite, j'ai eu du mal à m'y plonger vraiment, mais un coup les 100 premières pages passées, je ne l'ai plus lâché.






1947. La famille Baraka vit à Beit Daras, village paisible de Palestine entouré d’oliveraies. Nazmiyeh, la fille aînée, s’occupe de leur mère, une veuve sujette à d’étranges crises de démence, tandis que son frère Mamdouh s’occupe des abeilles du village. Mariam, leur jeune sœur aux magnifiques yeux vairons, passe ses journées à écrire en compagnie de son ami imaginaire. Lorsque les troupes israéliennes se regroupent aux abords du village, Beit Daras est mis à feu et à sang, et la famille doit prendre la route, au milieu de la fumée et des cendres, pour rejoindre Gaza et tenter de se reconstruire dans l’exil.
Seize ans plus tard, Nur, la petite-fille de Mamdouh, s’est installée aux États-Unis. Tombée amoureuse d’un médecin qui travaille en Palestine, elle décide de l’y suivre. Un voyage au cours duquel elle découvrira que les liens du sang résistent à toutes les séparations – même la mort.
Le Bleu entre le ciel et la mer est une histoire de femmes, de déracinement, de séparation et d’amour.
 Avec ce conte d’une beauté bouleversante, empreint d’humanité à l’état pur, Susan Abulhawa montre l’histoire de la Palestine sous un nouveau jour.


Encore plus prenant que ce à quoi je m'attendais.




Les employés du département Vins tiennent leur premier succès, avec le set à boire chez soi ! Mais un mystérieux personnage leur révèle que le vin espagnol peut également être onéreux. Et c'est sous le signe de l'Espagne que s'ouvre la quête du 11e apôtre : un vin sur lequel souffle le vent et qui évoque un soleil couchant...




  

1 commentaire: