Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

20.1.16

Regénértions


Auteur :  F.V. Syam


Genre Nouvelles Fantastiques


Edition : Boz Dodor


Année d'édition :  20décembre 2015


Pages : 152




Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Boz Dodor, pour leur confiance.

Synopsis :


Qui peut affirmer avec une absolue certitude que l'Homme n'est destiné à occuper qu'un seul corps, une seule forme ? Qui peut clamer que notre âme est vouée à un rapide passage sur Terre, et condamnée à une longue chute vers le Néant, l'oubli ?

A travers ces quatre nouvelles, F.V SYAM vous expose un monde, le sien, le vôtre, qui depuis l'aube des temps a été le berceau de ces métamorphoses, quand l'homme et l'animal fusionnent pour ne plus faire qu'un. Des dunes brulantes d'Assyrie à la jungle luxuriante du Brésil, en passant par l'Islande et les contrées glacées d'Amérique du Nord, soyez, à votre tour, les témoins de ces renaissances. De ces regénérations.




Mon avis :


Voilà un petit recueil de nouvelles bien sympathique.
Quatre histoires passionnantes, flirtant avec la mythologie, vous entraînant dans des lieux, dépaysants.
Voilà ce que nous offre F.V Syam, le tout avec une plume agréable et fluide. Petit plus, la recherche dans les titres des nouvelles. Parfois si mystérieux que je suis restée un moment, à imaginer ce qui se cachait derrière.
Cela donne : la mort de l'oiseau de feu, Rio by nightSkinwalkerValrvavn. Le fil conducteur de ces nouvelles ? La déshumanisation de l'homme, au profit de son côté animal. Mais attention pas bestiale, bien au contraire, plutôt ange gardien.
Si je devais en choisir qu'une pour vous convaincre de lire ce recueil, ce serait la première, que j'ai beaucoup aimée. Le phénix revisité. Mais chaque nouvelle, est différente de par son scénario, et toutes véhiculent de belles morales.


Laissez-vous tenter, par ces quatre nouvelles originales, mettant en avant ces êtres plus tout à fait humain, pas complètement animal, qui fusionnent pour protéger l'humanité.


Un petit morceau pour mettre en appétit :


Quand je l'ai vue pour la première fois, je me suis mis à espérer. Je voulais être quelqu'un, trouver grâce à ses yeux. L'arracher de cet enfer, peut-être. Oui, c'était ce que je voulais. Sans avoir compris que la Favela était son monde, que son frère en était le roi. Qu'entre l'enfer et moi, elle n'avait d'autre choix que de prendre l'enfer. L'Enfer dont je suis le démon. Les flammes que j'ai allumées crépitent, rugissent de colère alors que l'orage s'abat, sifflent comme des serpents venimeux.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire