Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

24.11.15

Le sang du temps


Auteur :  Maxime Chattam

Genre Thriller


Edition : Pocket

Année d'édition :  2010 pour cette édition

Pages : 466


 Prix : 7€70




Synopsis :


Paris, 2005. Détentrice d'un secret d'Etat, menacée de mort, Marion doit fuir au plus vite. Prise en charge par la DST, elle est conduite en secret au Mont-Saint-Michel.

Le Caire, 1928. Le détective Matheson consigne dans son journal les détails d'une enquête particulièrement sordide: des cadavres d'enfants atrocement mutilés sont retrouvés dans les faubourgs du Caire. Rapidement, la rumeur se propage: une goule, créature démoniaque, serait à l'origine de ces meurtres. Mais Matheson refuse de croire à la piste surnaturelle.


A première vue, rien de comun entre ces deux époques. Et pourtant...
La vérité se cache dans ces pages. Saurez-vous la retrouver ?



Mon avis :


Cela fait plusieurs mois, que j'ai fini ce livre, puisque je l'ai lu en août et que nous sommes en novembre. Et pourtant, je m'en souviens encore très bien. Même sans mon fameux cahier, où je prends des notes.

Pour deux raisons, la première comme dans les arcanes du chaos, où je vous disais que Maxime Chattam avait changé de forme d'écriture par rapport à la trilogie du mal, et la saga Autre Monde. Il en va de même ici, puisqu'il nous fait voyager entre deux époques, et deux pays.
La seconde, car j'ai suivi la recommandation de l'auteur, et lu (le plus souvent possible) avec les musiques qui ont inspiré son écriture. Déroutant au départ, un coup habituée, je reconnais que cela donne une autre dimension à la lecture. J'ai parfois ressenti un côté angoissant, que je n'aurais peut-être pas eu sans. ( il m'est même arrivé de sursauter à une ou deux reprises, mais chut, il ne faut pas le dire.)

Si j'ai adoré suivre le dénouement de l'enquête du Caire, l'histoire de Marion m'a un peu moins passionnée. J'avais hâte de connaître les raisons qui l'ont poussée à être protégée, au point de se retrouver sur le Mont-Saint-Michel en plein hiver. Mais lorsque ces révélations sont enfin arrivées, je ne les ai pas trouvées plus convaincantes que ça.

Il n'y a que Chattam pour arriver à rendre le dépaysement du Caire, aussi mystérieux que le Mont-Saint-Michel en pleine tempête.


Une fin ouverte, ah, je déteste ça !! Et pourtant non, pas ici, car c'est plus subtil que ça. En une phrase, il ballait toutes les convictions que la lecture du journal du détective Matheson, nous avait donnés sur le suivi de l'enquête. Les certitudes, ne sont que doute.

Je suis toujours aussi fan de la plume de l'auteur. Il sait se renouveler, même si, une fois de plus ce n'est pas mon préféré. La pirouette de la fin, ne sera sans doute pas appréciée par tout le monde, et pourtant moi qui déteste en principe ce genre de facilité, je m'en suis amusée.


Un petit morceau pour mettre en appétit :

Jeremy se cambra pour dominer toute la région. Il contempla les tours, les fortifications et les coupoles qui donnaient à cet endroit un aspect si original. Le soleil l'obligeait à crisper son visage pour parvenir à voir sans fermer complètement les paupières.
Ses mots furent dits si faiblement, comme pour lui-même qu'Azim eut beaucoup de mal à tous les saisir :
_ Nous avons affaire à un chasseur, Azim. A un chasseur sans aucune pitié, à un chasseur dont les trophées sont des enfants...
La suite, s'il y en eut une, se perdit pour l'éternité parmi les tombes.



1 commentaire: