Mes derniers Avis lectures




17.11.15

La Doublure


Auteur :  Maude Okyo

Genre Nouvelle érotique


Edition : Collection Paulette

Année d'édition :  Octobre 2015

Pages : 30 (sur ma liseuse)


 Prix : 2€99



Avant toute chose je tiens à remercier les collections Paulette, et leur représentante Julie Derussy, pour leur confiance.

Synopsis :


Un corps de rêve, un visage banal…
Lou est devenue doublure : vous ne connaissez pas ses yeux, mais vous avez sûrement vu ses fesses quelque part. Prêtant ses courbes parfaites aux actrices qui n'osent se dévêtir, elle joue, dans les bras d'un inconnu ou d'un comédien célèbre, des scènes d'un érotisme torride.
Mais que se passerait-il si, face à la caméra, elle rencontrait l'homme qui lui donne envie de ne pas simuler ?



Mon avis :


C'est sur un ton humoristique, que l'héroïne nous parle de son métier, détestée des actrices qu'elle remplace, pour des scènes torrides, ou pour lui donner les courbes parfaites qui lui manquent. Méprisée des reines du porno, puisque la doublure ne fait que simuler, et seconde parfois les grands noms du cinéma. Totalement transparente des partenaires.
Imaginez que vos fesses soient plus connues que votre bouille.
Lorsque Lou doit remplacer au pied levé, la doublure d'une célèbre actrice, pour le compte d'une production américaine. Elle pourrait bien voir ses fantasmes les plus cachés se révéler.
Ça m'a fait penser à un article que j'avais lu, ado, (à mi chemin du temps des dinosaures) Où Linda Evans, avouait détester ses pieds, et qui exigeait une doublure lorsqu'on devait voir ces derniers.(heureusement que peu de monde lit mon blog, car vous allez garder à jamais cette image en tête, et vous poser des questions aux prochains films visionnés).

Une belle découverte.

Une novella bien construite, avec une vraie fin, la plume de l'auteure est agréable, ce qui ne gâche rien. A découvrir !


Morceaux choisis :

Quand on voit un strip-tease de n'importe quelle star de ciné pour l'un de ses films, une bonne partie des déhanchements est cadrée en dessous de la tête. Ne cherchez pas, c'est qu'il y a ma tronche en haut.

J'ai pensé défiler en lingerie, histoire de mettre du beurre dans les épinards - les pâtes, je suis plutôt pâtes, et oui, c'est dégueulasse de rester si mince en mangeant des pâtes, tout ça sans les vomir illico, mais c'est ainsi.

Wouh, pas bizarre, mais moins <<gentillet>> que prévu, c'est le cas de le dire. Je suis même un peu surprise qu'ils n'aient pas fait appel à une vraie star du porno, à vrai dire. Quand les choses sont poussées aussi loin dans la simulation, il vaut souvent mieux... eh bien prendre un couple d'acteurs pornos qui fassent le job, dirons-nous. Les Américains sont peut-être trop puritains pour ça ?

Il a un corps à tomber raide par terre. Genre crise cardiaque du vagin.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire