Mes dernières chroniques




mercredi 25 novembre 2015

Autre Monde tome 4 : Entropia


Auteur :  Maxime Chattam

Genre Jeunesse fantastique, Dystopie


Edition : Albin Michel

Année d'édition :  2010 

Pages : 468


 Prix : 7€60 version poche ou 20€30 en version broché





Synopsis :


La guerre est finie. Entre Pans et Cyniks, condamnés à s’entendre, l’équilibre reste fragile. Pendant ce temps, au nord d’Eden, surgi d’on ne sait où, un impénétrable et mystérieux brouillard stagne comme une muraille. Entropia et ses pièges attendent désormais l’Alliance des trois… Cette deuxième époque entraîne le lecteur à la découverte du véritable ennemi des Pans : Entropia, essence même de la Grande Tempête qui a ravagé la planète. Les véritables enjeux d’Autre-Monde se dessinent peu à peu pour nos 3 héros en quête de qui s'est vraiment passé.


Mon avis :


Moi, je dis, j'ai bien fait d'entreprendre la relecture de cette saga, car je me suis aperçue, que seuls les trois premiers tomes et le dernier (enfin, j'espère) étaient restés imprimés dans ma mémoire.
J'avais occulté, une bonne partie de ce tome, et parfois, j'ai même confondu certains passages, avec les suivants. Du coup, je vais prolonger ma relecture.

Avec l'alliance de paix (toute relative) entre les Pans et les Cyniks, on est en droit, de penser que la suite de la saga, sera la reconstruction, de la vie. Ce serait sans compter avec l'esprit tordu de l'auteur.
Car un nouveau danger menace, plus puissant, plus dangereux que les deux premiers. Et pour couronner le tout, d'anciens ennemis restent sur leurs traces, la défaite, et la trahison, ne sont pas toujours faciles à digérer.

Cette fois-ci, c'est plus au nord que cela se passe. Malgré la mise en place de ce nouvel univers, des nouvelles difficultés, comme pour le second volume, ce tome-ci m'a fait passer un moment agréable, mais sans plus. La première fois, sa lecture, tombait à un mauvais moment, je pensais que cela était la cause, de mon ressenti, malheureusement cette seconde lecture confirme l'impression de longueur éprouvée la première fois.

Après, c'être attaqué aux questions que sont dans un monde dit "civilisé", la politique, et la religion. Ce 4 e opus aborde l'adolescence, et la puberté. Ainsi que les dangers que cette dernière fait courir aux Pans, puisque devenir adulte, confère dans leur monde à devenir Cyniks, du moins le pensent-ils.
Et puis j'aime bien cette part de rêve et d'espoir véhiculée par leur nouveau moyen de communication. Malheureusement je ne peux développer, sous peine de spoiler. 

Un nouveau monde, qui s'annonce prometteur. Mais cet opus, ne sert que de transition. L'histoire, malgré ses développements laborieux, reste malgré tout plaisante. 

Morceaux choisis :

Au dessus d'eux, les étoiles brillaient, bienveillantes, sur ces enfants trop grands.
Autre-Monde était loin d'avoir livré tous ses secrets.

 vivre, c'était affronter des problèmes, résoudre des dilemmes ; vivre était une force de combat.

J'ai surtout compris que l'essentiel n'était pas de trouver comment vivre tous les jours, mais de savoir tous les jours pourquoi on vit.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire