Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

25.11.15

Autre Monde Tome 3 : Le cœur de la terre


Auteur :  Maxime Chattam

Genre Jeunesse fantastique, Dystopie


Edition : Albin Michel

Année d'édition :  2010 

Pages : 468


 Prix : 7€60 version poche ou 20€30 en version broché




Synopsis :


Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l'imminence d'une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n'ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme.

Avec L'Alliance des Trois, on découvrait un nouveau monde, avec Malronce son exploration. Le Coeur de la Terre montre les jeunes héros dans l'apprentissage de la vie en commun, de la politique, de la guerre et du rapport, nécessaire et salutaire, à la nature. Ainsi que la résolution des énigmes comme la vraie nature du Raupéroden et de la reine Malronce.


Mon avis :


Toujours dans le cadre d'une relecture.

Je vous ai dit, je crois, que j'aimais beaucoup le personnage de Tobias. Bon là d'accord, j'ai moins flippé que la première fois. Encore que, imaginez que l'histoire est changée sans même me prévenir ? Naaan j'rigole. Ça ne vous fait jamais ça, lorsque vous visionnez un film triste, pour l'énième fois. On aimerait que la fin soit différente.

Ben là, c'est pareil lorsque Tobias, c'est retrouvé dans les entrailles du Raupéroden, mon pied s'est mis en mode batterie, pas moyen de l'arrêter.

J'y ai retrouvé la dynamique du premier tome. C'est l'heure des décisions et de l'action. Les Pans doivent s'organiser, se rebeller pour continuer d'exister. Oui, mais cela ne se fera pas sans de profonds questionnements. "Suis-je un salop, parce que je défends un salop." Réplique culte, du film Rive droite, rive gauche, de Philippe Labro, devient ici "Suis-je un cyniks, puisqu'il me faut agir comme un cyniks ?"

L'effet de surprise (ou non) concernant le Raupéronden, et la reine Malronce, suite à une relecture, n'est forcément pas au rendez-vous. De toute façon à la première lecture, cette révélation, n'était (pour moi) qu'une confirmation de ce que je soupçonnais dès le premier tome.
J'aime beaucoup la troisième partie, même si cela implique la perte de personnages secondaires que j'appréciais. Je ne peux pas trop en dire.

Après Tobias, c'est au tour d'Ambre de s'affirmer. Suis-je la seule à lui trouver un côté Hermione Granger ?

Ce troisième opus, clos la première trilogie. Nous avons une partie de nos réponses. Notamment, en ce qui concerne l'identité de Malronce et du terrifiant Raupéronden, mais la fin de ce cycle, en soulève bien d'autre. Encore un petit coup de cœur.

Un petit morceau pour mettre en appétit :

Dormir était le pire.
Dans cette grotte tapissée d'ossements, Tobias pouvait attendre, se recroqueviller dans un coin, étudier le moindre son en priant que ce ne soit pas le Dévoreur qui approchait, mais dormir relevait de l'exploit. Dormir c'était se rendre totalement vulnérable, c'était s'abandonner corps et âme à cette caverne, et au monstre qui venait y puiser sa nourriture.  






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire