Mes dernières chroniques




mercredi 25 novembre 2015

Autre Monde Tome 2 : Malronce


Auteur :  Maxime Chattam

Genre Jeunesse fantastique, Dystopie


Edition : Albin Michel

Année d'édition :  2012 

Pages : 407


 Prix : 7€60 version poche ou 20€30 en version broché




Synopsis :


Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et les enfants se sont assemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jour passé, un exploit. Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d’énergies nouvelles. Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d’une mystérieuse reine, acharnée à leur perte : Malronce. Oubliez tout ce que vous savez… pénétrez dans Autre-Monde.


Mon avis :


Encore une relecture, la première fois, j'avais trouvé ce tome légèrement en deçà du premier. C'est toujours le cas, même si j'aime l'idée que nos 3 héros, (et Plume, il ne faut pas l'oublier), partent pour le sud, nous permettant ainsi, de poursuivre notre propre voyage. Rencontrer d'autres communautés. Comme le peuple de Gaïa. Ou la réorganisation des villes par les Cynics (adultes, non transformés).

Dans l'ensemble, je trouve, qu'il y a moins d'intrigue. On avance plus lentement. D'un autre côté, l'univers proposé par l'auteur s'enrichit. Il aborde les questions que sont la politique, et la religion, il ne faut pas se faire d'illusion, même dans un monde apocalyptique, certains préceptes, et comportement continueront malheureusement.

Ce second volume, met (je trouve) plus Tobias en avant, il devient plus posé, plus réfléchit, j'aime beaucoup ce personnage, peut-être plus encore que Matt et Ambre. Ces derniers aussi, mûrissent.

Le second volume de la saga est un brin plus sombre que le premier, le point de vu que l'auteur à de ses congénères adultes est sidérant, ( et pourtant lorsque j'ai noté cette phrase il y a quelques mois, j'étais loin de me douter que parfois, il n'a pas tort, certains humains sont vraiment cyniques).

La saga continue, toujours prenante, bien que cette relecture me donne le sentiment que ce second volume sert plus de transition. Quelques longueurs, l'univers devient de plus en plus sombre. À l'inverse du premier, ce tome est de ceux que j'aime le moins, mais reste cependant agréable à lire.



Un petit morceau pour mettre en appétit :

Quand Matt revint à lui, il se crut pendant un instant encore en plein rêve, allongé dans une sphère étroite en compagnie d'un être étrange, vêtu d'une tenue futuriste.
Il referma les paupières, se concentra puis les ouvrit à nouveau.
L'individu était toujours présent. Son plastron rigide, blanc, son casque et ses jambières brillaient dans le noir, illuminant l'intérieur de cette sphère en bois tressé.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire