Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

30.11.15

Bilan de Novembre 2015


Je vous disais lors du bilan d'octobre, que le mois de novembre, ne serait pas plus glorieux que son précédent, en fait, j'ignorais qu'il serait pire !
Je misais tout sur le week-end à mille. Malheureusement, ce dernier est tombé, en plein dans les attentats, qui m'ont laissé comme beaucoup sous le choc. Avec l'incapacité de me concentrer, pendant des jours. Malheureusement, une semaine plus tard, c'est ma petite chienne que je perdais, 1 an et 3 mois après sa mère, de la même maladie. Alors oui, je sais, on me l'a déjà dit, c'est idiot de se mettre dans des états pareils, mais que voulez-vous. Ma petite Betty-Boo, était née à la maison, je l'ai vu naître et grandir. Elle faisait partie de MA famille, sans l'humaniser.
Tous ces moments tragiques, on entraînés une immense panne de lecture, la plus grave que j'ai eue depuis que je blogue. À tout malheur est bon, puisque cela s'est révélé productif sur le retard de mes chroniques, j'en avais 24 en retard au début du mois, il m'en reste ... 0 !!

Donc voici, mon très, très, très, très petit bilan.


Du côté des romans :

roman à finir :


Genre Thriller
Edition : Denoël
Pages : 454 

L'auteur nous emmène sur la trace du premier serial Killer, de l'Amérique, mais également dans tout un univers, de flics, et ripoux, un livre complexe mais passionnant. Pour voir mon avis, c'est ici 
Il me restait 264 pages pour le finir.

romans lus :



Genre Thriller
Edition : Denoël
Pages : 313

Je suis passée à côté de ce livre, si j'ai aimé le début, la fin me fût laborieuse, peut-être cela est-il dû au fait que je l'ai lue au plus mauvais moment du mois. Pour voir mon avis c'est ici 

 

Genre jeunesse, historique
Edition : Nathan, jeunesse
Pages : 160

Une belle découverte, parfaite pour apprendre, ou redécouvrir une partie de la Grande Guerre, ce livre jeunesse est vraiment passionnant. Pour voir mon avis c'est ici 



romans commencés :


lu 57 pages / 356 
Paola Barbato, a été mon grand coup de coeur 2014 avec à mains nues. J'ai a peine commencé, pour vous donner un véritable avis. pour le moment j'aime bien.

Du côté des nouvelles :

nouvelle à finir :

Genre recueil nouvelles fantastiques
Edition : Boz'Dodor
Pages : 130 sur ma liseuse
Un recueil de nouvelles que j'ai beaucoup aimé, des univers, et des héroïnes différentes. Il me restait 63 pages pour le finir. Pour voir mon avis c'est ici 



Genre nouvelle érotique
Edition :  collection Paulette
Pages : 30 sur ma liseuse

J'ai adoré cette nouvelle, pleine d'humour. Pour voir mon avis c'est ici

En Résumé cela fait donc :

3 romans lus dont 1 jeunesse et 1 lectures en cours, 2 nouvelles, 0 BD, 0 mangas soit 887 pages de tournées

du côté de ma PAL
Le mois dernier ma PAL était de 323 livres, elle est à ce jour de 328 livres soit + 5 livres


Merci à vous car vous êtes de plus en plus nombreux à lire ce blog, ce mois-ci les articles les plus lus sont :


Merci au 2869 visiteurs d'octobre ♥♥ [mes propres visites ne sont pas pris en compte évidemment ;) ] Honnêtement je n'aurais jamais pensée avoir autant de visite un jour. MERCI, je crois que je vais mettre un petit cadeau en jeu, pour l'anniversaire du blog pour vous remercier ;)

 Le top 3 du mois


  

28.11.15

Balade à Nohant pour les journées du patrimoine

















Visite de Nohant 
20.09.2015



C'est un comble quand même, voilà 8 ans à présent que je vis dans l'Indre, dont un peu plus de deux à Châteauroux, soit à 30 km de Nohant, sans jamais y être allée.

Bon d'accord, si je ne connais pas la maison familiale, j'ai déjà vu "la petite maison de Gargilesse", celle que lui a offerte, son amant ( et non moins ami) Alexandre Manceau.

En ce week-end du 19 et 20 septembre 2015, nous sommes en plein dans les journées du patrimoine. À l'occasion de la visite du Chateau Raoul, (oui, oui celui-là qui donne le nom à notre ville), les grands-parents de Georges Sand sont évoqués, et là, décision est prise, pour une petite visite à cette grande dame. (du moins de la demeure familiale).
L'occasion pour ma belle-fille d'y retrouver ses petits frères, puisque ces derniers, habitent à 800 m. (la chance !)

C'est par le parc que nous commençons la visite :

Quand je pense que George Sand elle-même s'est promenée dans ses allées, j'ai comme l'impression de sentir sa présence.



Au détour des allées, une statue qui accueillait les jeux des enfants. Alors ne dérogeons pas à la règle.

 


Exceptionnellement la petite cours, celle qui abrite "les voitures" de George Sand est ouverte. L'occasion pour nous de faire un bon dans le temps.


En haut, la voiture de tous les jours, ci-dessus, celle des grands trajets.

Il est bientôt midi, nous faisons les dernières photos de groupe, avant de nous séparer.




Notre visite de l'intérieur de la maison est prévue pour le début d'après-midi, alors nous décidons de profiter de l'excellent restaurant du domaine, qui nous permet en plus de goûter les recettes de George Sand consigné dans son livre.

Résultat de recherche d'images pour "livre recettes georges sand"


Malgré l'absence du dernier membre de la tribu, resté au chaud pour cause de maladie, les fous rires et  complicités son au rendez-vous.
Même s'il ne faisait pas très chaud, il faisait tellement beau, que nous avons décidé de manger dehors.


Avec deux pitres comme nous Laura, n'a jamais le temps de s'ennuyer.
Je vous rassure, on a quand même fait honneur au menu :)

 


Salade composée et son jambon de pays, sa galette de Pomme de Terre (une tuerie, spécialité du Berry) et Fromage de chèvre, (de la région évidemment). Et pour finir un café gourmand.

Après ce bon repas, place à la visite de l'intérieur de la maison :

Pour cette partie, les photos sont celles d'Internet, puisqu'un écriteau précisait que les photos étaient interdites, nous avons respecté les consignes, même si nous avons remarqué deux ou trois, bornés, ou analphabète.

Résultat de recherche d'images pour "maison de nohant" Résultat de recherche d'images pour "maison de nohant"

La première pièce que nous visitons, est la cuisine, spacieuse et fonctionnelle. Avec son immense fourneau au premier plan à gauche de la première photo. C'est George Sand elle-même qui l'a commandé, elle aimait recevoir, et disposer du confort pour cela. Toujours sur la première photo, vous apercevez dans le fond, l'escalier menant à une chambre d'un serviteur, en service de jour comme de nuit. Lorsqu'un invité, ou l'hôte de la maison désirait quelque chose, il actionnait la corde, reliée à une clochette, ainsi suivant le son, le domestique savait où se rendre. Le fait de dormir près de la cuisine, lui permettait d'entendre plus facilement et de rester opérationnel.

Résultat de recherche d'images pour "maison de nohant"


On aperçoit les clochettes au-dessus de la porte d'entrée, au fond de la photo.

La visite se poursuit avec la salle à manger.



 Résultat de recherche d'images pour "maison de nohant" Résultat de recherche d'images pour "maison de nohant" Résultat de recherche d'images pour "maison de nohant" 

C'est ici que George Sand, recevait ces prestigieux invités : Tourgueniev, Musset, Chopin, Delacroix, Liszt, Balzac, Gautier, Flaubert...
Pour qu'ils n'aient pas froid lors du repas George SAND avait fait installer le chauffage, au sol, dans la salle à manger... Juste sous la table. ( pas bête hein ?)
Ce superbe lustre (rococo, un brin tout de même) de Murano, trône fièrement au-dessus de la table.
Le couvert est mis, de façon fictive, mais tous les noms, cités plus haut, ont tous mangé ici, mais peut-être pas forcément en même temps.
Sur les photos du haut surtout celle de gauche, on aperçoit le service ambre et bleu offert par Musset. Où était-ce Chopin ? Honnêtement, je ne m'en souviens plus, il faut dire, que notre chère écrivain, collectionnait autant les belles choses que les amants.



Quant aux assiettes, c'est George Sand, elle-même qui a créé le motif.

Après le repas, les convives passaient au salon

Ou comme aimait à l'appeler GS, "ma galerie de portraits" On y retrouve notamment les portraits de son père Maurice Dupin, de sa grand-mère Marie Aurore de Saxe, pour ne citer qu'eux puisque quasiment toute la famille y est présente, le portrait de GS peint par Charpentier se trouve au-dessus de la cheminée.

Résultat de recherche d'images pour "salon de nohant" 

À gauche, on aperçoit le piano Pleyel de 1840, où jouait GS, mais aussi ses illustres invités.

On continue la visite par la chambre de la grand-mère de GS et son boudoir attenant
Résultat de recherche d'images pour "maison de nohant"  

L'histoire veut que ce soit dans cette chambre que GS fît dormir ses enfants, le temps qu'elle-même écrivait dans la pièce à côté (le boudoir)

Petit boudoir, ancien bureau de Georges Sand Afficher l'image d'origine

Sur la photo ci-dessus, entre la cheminée et la chaise du premier plan, on aperçoit le placard que GS a transformé en bureau, c'est ici alors que ses enfants dormaient dans la pièce attenante, qu'elle écrivit ses premiers romans. Notamment celui de "La petite Fadette" qu'elle mit deux nuits à écrire.

Enfin vient le théâtre de son fils Maurice :

Résultat de recherche d'images pour "maison de nohant" Résultat de recherche d'images pour "maison de nohant" 

Passionné de marionnette son fils Maurice, aidé d'Alexandre Manceau, l'amant de G.S de l'époque, ensemble, ils créeront se petit théâtre, GS se prête parfois au jeu, et écrit des scènes avec Maurice, cependant c'est souvent ce dernier qui s'amusera à parodier la mode de l'époque, c'est également Maurice qui créera toute la collection de marionnettes. George Sand invitait souvent les villageois à assister au spectacle, contre la modique somme de... Une mèche de cheveux ! Lourd tribu qui lui permettait de coiffer les marionnettes de Maurice.

Résultat de recherche d'images pour "maison de nohant" Résultat de recherche d'images pour "maison de nohant" Afficher l'image d'origine

Pour nous la visite de la maison s'arrête là, puisque c'est la journée du patrimoine, et donc, visite gratuite, nous n'aurons pas le plaisir de voir le haut, et par conséquent la chambre de G Sand.
L'occasion de revenir.

Avant de partir, nous allons saluer notre hôte




Triste tombe quand même.


Au revoir Madame G.Sand



Au moment où nous repartons, les lieux sont envahis par un groupe de choriste, je suis certaine que la bonne-dame de Nohant apprécie que la musique soit toujours présente dans sa demeure.

 


Merci aux enfants d'avoir pris les photos, (eh oui, je n'ai pas encore investi dedans)