Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

14.8.15

Les gouttes de Dieu tome 33


Auteur :  Tadashi Agi & Shu Okimoto

Traducteur :  Anne-Sophie Thévenon

Genre Manga seinen

Edition :  Glénat

Année d'édition :  25 juin 2014

Pages : 226





Synopsis :


Shizuku se trouve en Bourgogne, à la recherche du 10e apôtre, et bénéficie de l'aide précieuse de Koji Nakada. Il rencontre Renée, la fille d'un styliste japonais de renom installé en France et qui doit terminer à la place de son père malade un croquis de mode inspiré par les vins de Vosne-Romanée. Shizuku est d'autant plus désireux de l'aider qu'un des concurrents de la jeune femme, Alan Clair, le provoque en insultant Yutaka...
De son côté, Tomine ayant tiré Elsa d'un mauvais pas, a obtenu son accord pour pratiquer dangereusement l'apnée en profondeur.


Mon avis : 


Une fois de plus, on se rend compte de la différence de caractère, entre Shizuku, ouvert et enjoué, toujours prêt à aider son prochain, et Tomine, plus renfermé, solitaire, presque blasé.
Ce tome-ci, se surpasse, dans la compréhension du vin, ou tout au moins, dans l'image qu'il nous donne. En plus des descriptions de Shizuku et Tomine, souvent poétique, il faut bien le reconnaître, le côté visuel est renforcé, grâce au concours de mode. On comprend vite que le dessin de la robe de mariée, que Renée cherche en vain à créer, sera l'apôtre recherché par Shizuku.

Alors que l'on touche du doigt la fin de cette quête, voilà t'y pas que les mangakas, nous laisse en plein suspens ! Au moment même où Shizuku et Issei sont réunis pour la confrontation. Non, mais ho, ça ne se fait pas ce genre de chose ! Surtout quand je n'ai pas la suite.

Un tome très inspiré, et qui m'a bien plu. J'ai beaucoup apprécié l'idée de marier le vin à la mode. Est-il nécessaire que je rappel ici, combien je suis fan, des dessins ?



En image :


Couverture : Les Gouttes de dieu, Tome 33


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire