Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

15.8.15

La rose de Versailles Tome 1


Auteur :  Riyoko Ikeda

Genre Manga shôjo / shonen

Edition :  Kana

Année d'édition :  2011 pour cette édition

Pages : 960








Synopsis :


France, au printemps 1770, l'archiduchesse Marie-Antoinette, fille de l'impératrice d'Autriche Marie-Thérèse de Habsbourg, se marie à 14 ans avec un Bourbon, le futur Louis XVI. La dauphine est protégée à tout instant par le capitaine de la garde royale, Oscar François de Jarjayes, qui n'est autre que la fille cadette d'une respectable famille de soldats. Un jour, alors que Marie-Antoinette se rend à un bal masqué à l'opéra, elle y fait la rencontre d'un gentilhomme suédois, Axel de Fersen et en tombe amoureuse. Ils ont tous les trois 18 ans leur rencontre va, à jamais, bouleverser le cours de leur existence.

Mon avis : 



C'est sans aucun doute le manga le plus volumineux que j'ai lu jusqu'à présent. Puisque ce premier tome, avoisine les 1000 pages.
Volumineux certes, mais très agréables, par la beauté des dessins. Un manga créé par une femme, et pour les femmes. La première édition française est parue en 2002, aux éditions Kana.
Alors qu'en réalité, ce manga voit le jour au Japon en 1972.

C'est ça que j'aime avec le partage de lecture. Des copinautes en parlaient lors de la mise à jour du challenge des 100 lectures. Bien évidemment, elles me l'ont chaudement recommandé. Et je ne regrette absolument pas de les avoir écoutées.

J'ai été séduite et charmée par le graphisme. Complètement captivée par l'intrigue, qui marie à merveille, les événements passés, à la fiction.
Lorsque Oscar naît, cinquième fille, d'un soldat plus que réputé, qui n'a qu'un rêve, voir un fils lui succéder, son avenir, prend un tour décisif, son père refuse l'idée que cette énième fille, en soi une. Il l'élèvera et la considérera, comme un fils.

Comme on peut s'en douter Oscar deviendra, un grand soldat, promus à la garde de la reine. Là, je dis chapeau à Riyoko Ikeda, non seulement pour avoir été l'une des pionnières à défendre le féminisme dans les mangas, mais surtout pour sa retranscription de cette période de l'histoire de France. Moi-même, bien qu'aimant l'histoire, je reconnais que ma période de prédilection est celle de Louis XIV. Et donc je ne connais pas vraiment la période de la révolution. Comme beaucoup de petits français, les livres d'histoire, m'ont plutôt appris à détester cette Marie-Antoinette, qu'à l'aimer et l'admirer. Sans doute, pour ne pas que l'on soit touché par sa fin tragique.

Mais avec ce premier tome, on y découvre une Marie-Antoinette totalement différente. Encore enfant, elle ne pense qu'à s'amuser. Elle semble plus fragile que frivole, même si elle devient avant l'heure une accro du shopping. La mangaka arrive presque à trouver des circonstances atténuantes aux agissements de cette reine. Autre tour de force, de la mangaka, on arrive presque à comprendre le besoin que cette jeune reine a d'avoir un amant, face à un louis XV, malheureusement, décrit comme benêt. Hors, si, ma mémoire est bonne, il est loin d'être sot, maladroit et timide, aux passions simples et étranges, oui, mais bien plus intelligent que présenté dans ce manga.

En bref, un premier tome captivant, aux graphismes de qualités, où la fiction se mêle sans problème, aux événements historiques, Rioko Ikeda, sait nous entraîner dans son univers, nous permettant ainsi d'oublier, les quelques maladresses, et erreurs historiques.

Ce manga n'a pas vocation de livre d'histoire, mais pour la petite anecdote, il m'a permis de répondre juste à une question de quiz, dont la réponse m'était inconnue jusque-là.

Est-il nécessaire que je vous dise que j'ai hâte de lire les deux prochains tomes ? Et également de découvrir ce dessin animé dont j'entends également énormément parler. Mais uniquement lorsque la trilogie sera lue.


En image :









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire