Mes dernières chroniques




jeudi 11 juin 2015

Madame Pamplemousse et le Café à Remonter le Temps

Couverture Madame Pamplemousse et le Café à remonter le temps

Auteur :  Rupert Kingfisher

Illustration : Sue Hellard

Genre Jeunesse


Edition :  Albin Michel collection Witty


Année d'édition :  2012


Pages : 127





Synopsis :


Il existe à Paris un café aux stores rayés de vert et d’or, élégamment meublé de tables en bois vernies, et dont les murs sont recouverts d’antiques annonces publicitaires pour des boissons telles que le Madère des Sirènes ou la Limonade du Diable rouge. Sur le bar, trône un percolateur argenté. Ce café appartient à monsieur Moutarde, et ce dernier a fait la plus incroyable des découvertes. Avec l’aide de son amie, Mme Pamplemousse, il a inventé une machine à remonter le temps. Le résultat, qui ressemble à un petit café noir, a le pouvoir de transporter celui qui le boit dans l’espace et le temps ! Mais quel désastre si cette fabuleuse invention venait à tomber entre les mains du maléfique nouveau gouvernement… Mme Pamplemousse et ses amis devront des ingrédients indispensables à la préparation d’une potion qui devra à la fois sauver leurs vies et guérir l’esprit de Paris du mauvais sort qu’on lui a jeté…



Mon avis :


On doit la trilogie (pour le moment) des Madames Pamplemousse aux éditions Albin Michel.

Madame Pamplemousse, est une étrange personne, épicière, un brin "sorcière". J'aurai logiquement dû faire sa connaissance avec "et ses fabuleux délices", puisqu'il s'agit du premier tome de cette saga.
Hors vous me connaissez, il est rare que je commence une série dans l'ordre. Je m'étais pourtant promis de ne pas l'ouvrir avant d'avoir lu le premier tome. Mais sa couverture, si magnifique me narguait, et me tentait, trop.
Le fait de n'avoir pas lu Madame Pamplemousse et ses fabuleux délices, n'a aucunement gêné ma lecture, puisque l'auteur à eu la bonne idée de rappeler les points importants.

Si j'étais méchante, je vous dirais qu'il est terriblement d'actualité. Mais je ne le suis pas, et je ne veux pas m'attirer les foudres. Ici, Madeleine, va se retrouver aux prises avec le gouvernement. Figurez-vous, que ce dernier à décidé, que les Français étaient trop heureux.
Ainsi, il prend d'ors et déjà les mesures qui conviennent afin de donner plus de morosité à ses concitoyens.

" le président, en effet, détestait Paris. Il haïssait cette ville avec passion. A ses yeux, c'était une cité fainante, qui se négligeait, où les gens ne faisaient que manger, bavasser et tomber amoureux alors qu'ils auraient dû se livrer à des activités plus productives, comme raser les forêts tropicales. il se mit donc en tête de programmer la destruction systématique de la ville.
Il décida que tous les beaux bâtiments anciens seraient démolis et remplacés par de hideux immeubles neufs. Tous les parcs, galeries d'art et musées seraient vendus pour être convertis en centres commerciaux, et les petits magasins et restaurants devaient fermer pour faire de la place aux chaînes de restaurants..."

C'est pourquoi Madeleine vit un matin, une belle jeune femme, à la porte du restaurant des Cornichons, ses parents adoptifs, (cf tome 1). En effet, le gouvernement semble lui en vouloir de son refus de notoriété.

Mais plus encore, je les soupçonne, de vouloir en découdre avec les secrets de Madame Pamplemousse.

Ce livre sublime de par sa couverture, cache une histoire qui l'est tout autant. Madame Pamplemousse et Monsieur Moutarde, vont venir à la rescousse de la jeune Madeleine. Mais cela ne se sera pas sans conséquence, car de périlleuses aventures l'attendent, je pense notamment à sa rencontre avec un dinosaure.

En bref, j'ai été totalement embarquée dans ce petit livre jeunesse. Recommandé dès 9 ans, mais qui peut se lire vers 7-8 ans pour un bon lecteur. Il y a de l'action, de nombreux rebondissements. Je ne me suis jamais ennuyée. Et si le style est très jeunesse, j'ai envie de dire, ça passe comme une lettre à la poste. L'idée est originale, et les illustrations magnifiques. Les personnages attachants, enfin pour les principaux, car cette Mlle Fondue, est le genre de personne qu'on aime détester ! Petit plus, j'adore l'originalité des noms.

C'est le livre cadeau par excellence.



Pour aller plus loin :


À lire si vous aimez : Si vous aimez les histoires, d'aventures, d'amitiés 

À éviter si vous n'aimez pas : Les styles très jeunesse, que sont les premiers romans.



Morceaux choisis :

Une goutte d'humidité tomba sur sa tête. Madeleine fit volte-face. 
Un arbre gigantesque s'élevait devant elle. Elle présuma que la goutte était tombée de ses feuilles, mais en regardant plus attentivement, elle s'avisa que son écorce brillait légèrement, comme si elle était couverte d'une sorte de résine. La fillette reçut encore une goutte, puis une autre.
Elle releva vivement la tête, arquant son cou... et là, elle fit deux découvertes importantes.
Sa première découverte fut que l'arbre qui se trouvait devant elle n'était pas un arbre, mais le corps d'un animal énorme, un animal qui ressemblait étonnamment à un Tyrannosaurus rex. La seconde fut que les gouttes qui lui tombaient sur le crâne étaient de la salive dégoulinant des mâchoires du monstre.


1 commentaire:

  1. Oh je pensais que c'était un livre plus gros quand même... Mais je note cette saga.

    RépondreSupprimer