Mes dernières chroniques




dimanche 10 mai 2015

Princesse Sara Tome 6 : Bas les masques

Couverture de Princesse Sara, Tome 6 : Bas les masques


Scénario:  Audrey Alwett

Dessin :  Nora Moretti

Couleurs :  Marina Duclos

Genre Bande-Dessinée, jeunesse 

Edition :  Soleil

Année d'édition :   2013


Pages : 48






Synopsis :


Alors que tout Pondichery est convaincu que l’héritière Sara Crewe est défigurée, cette dernière continue de travailler aux usines Delatour sous l’identité d’Émilie Saint-John.
Elle imagine des automates merveilleux, dans l’espoir d’établir une relation privilégiée avec le vieil Ernest Delatour. Il faut à tout prix que ce dernier accepte de lui revendre ses usines, qui autrefois portaient le nom de Crewe ! Mais si Ernest ne se laisse pas attendrir facilement, son petit-fils Léopold, est lui tombé totalement sous le charme. Et voilà un
godelureau qui ne plait pas du tout à James, l’ami d’enfance de Sara... !
Pendant que les relations se nouent dans un jeu de chassé-croisé, un tigre rôde autour de la ville. Et si la simple présence de l’animal en venait à renverser les règles du jeu ?



Mon avis :


Sans doute après le tome 2, celui que j'aime le moins. Non pas parce qu’il n'est pas bien, au contraire.

Sara est aux prises avec le jeune Delatour, et James son ami d'enfance, de passage à Pondichéry. Pendant ce temps, le ressentiment de Minnie et sa clique, lui en font voir de toutes les couleurs. De vraies gamines, même Sara se croit revenue au temps du pensionnat de Miss Michin, avec de telles pestes.

Ce qui m'amuse le plus dans tout ça, c'est que telle la directrice du pensionnat, à l'époque, elle pense avoir à faire à une simple roturière, alors qu'elles font des pieds et des mains, pour connaître l'identité de la jeune Sara Crewe. En effet, la jeune femme, continue de se faire passer pour Emilie St -John, ce qui lui permet, de rester proche des usines de son père.

C'est un tome qui ne sert qu'à faire patienter le dénouement final. L'histoire n'avance pas. Se contentant de poser les bases, surtout, sur les sentiments amoureux. J'apprécie franchement énormément l'idée de l'auteure de faire rapprocher Becky et Ram Dass. L’apparition, d'un tigre et les complots des pestes, ne servent qu'à pimenter un peu le tout.

Côté dessin, ils sont toujours aussi sublimes. Ce n'est peut-être pas un coup de Cœur, mais j'ai pris beaucoup de plaisir à parcourir ce tome, qui me rend encore plus impatiente de connaître la suite.

En image :


 







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire