Mes derniers Avis lectures




3.5.15

Gallagher Academy tome 1 Espionne malgré moi

Couverture de Gallagher Academy, Tome 1 : Espionne malgré moi
Auteur :  Ally Carter


Traduction : Pia Boisbourdin


Genre Jeunesse, chick-lit


Edition :  Hachette


Année d'édition :   janvier 2014


Pages : 266



Synopsis :


Cammie est l’une des élèves de la très reconnue Gallagher Academy. Cette institution pour Jeunes Filles Exceptionnelles cache en réalité un centre de formation pour futures espionnes. Langues étrangères, techniques d’interrogatoire, opérations secrètes, et bien d’autres matières remplissent le quotidien de ces brillantes élèves. Lors d’une mission sur le terrain, elle attire l’attention du beau Josh. Alors que personne ne la remarque jamais ! Ce garçon cache forcément quelque chose.
Cammie et ses amies se donnent pour mission de tout découvrir sur lui et de le filer avec la plus parfaite discrétion. 

Pourtant en secret Cammie ne rêve que d’une chose : avoir une relation normale avec Josh sans trahir son secret…



Mon avis :



Cammie peut vous répondre en 14 langues, est une super espionne presque confirmée, un vrai caméléon. Elle peut vous bluffer à n'importe quel moment, sur n'importe quel sujet. Sauf en ce qui concerne les garçons. Lorsque Cammie va connaître son premier béguin, elle va comprendre que toutes ses supers facultés ne lui servent à rien. Que le beau Josh, est un mystère auquel, on a oublié d'incorporer le mode d'emploi.
Mais Cammie ne veut pas en rester là, et compte bien apprendre à mieux connaître Josh, et pour ça, avec l'aide de ses amies, elle fera, ce qu'elle sait le mieux faire, l'espionner !

C'est frais, c'est drôle et ça se lit très vite. Pour deux raisons, la première parce que l'héroïne qui est également la narratrice, nous conte son histoire, tout en incluant le lecteur. Avec des petits apartés, pleins d'humour " Expliquer, ma déception ici gâcherait trop de papier. Mais vous pouvez deviner ce que j'ai pu ressentir en voyant MMoskowitz apparaître à la place de Joe Solomon" ou encore " Il faut que je vous avertisse. Si vous faites partie de ma famille ou que vous êtes en mesure d'ajouter des informations à mon dossier, ne lisez pas ce qui va suivre. Ça ne me vexera pas. Pas du tout. "De la même façon, le surplus d'information, est donné entre parenthèses, toujours comme si Cammie prenait le lecteur à témoin.
Deuxièmement, car il n'y a aucun temps mort. L'auteure à su doser parfaitement entre romance et action, sans que l'un ou l'autre ne prenne le dessus. L'idée de transformer en rapport de mission, le côté romance, donne encore plus de piquant, surtout que notre héroïne et ses amies ne manquent pas d'humour :
"18h : L'Agent regrette de ne pas avoir emporté de casse-croûte, vu qu'il ne peut pas quitter son poste pour acheter une barre de chocolat et encore moins aller aux toilettes.
18 h 30 : L'Agent se rend compte qu'il est très difficile de garder son sex-appeal avec une envie pressante."


En un mot, il s'agit d'une petite chick-lit très agréable, aux héroïnes attachantes, à l'univers qui l'est tout autant.


Pour aller plus loin :


À lire si vous aimez : les élèves surdouées, les gadgets incroyables, les héros attachants.

À éviter : si vous n'aimez-pas la chick-lit, les univers pas trop détaillés.


Morceaux choisis :

<<Oups !>> avait-elle laissé échapper en mettant sa main devant sa bouche. Alors qu'elle peut jurer en quatorze langues, Liz ne sait dire que ça quand elle provoque une catastrophe.

_ Ooooh, mesdemoiselles, je suis ravie de vous donner ces cours, vous savez ! s'est-elle exclamée.
Puis elle s'est crue obligée de nous montrer la pédale de frein en expliquant : << Ça permet d'arrêter la voiture.>> Puis la pédale accélérateur : <<  C'est pour accélérer.>>
Le pire, dans tout ça, c'est que Liz prenait des notes ! Difficile de croire que cette fille a une mémoire d'éléphant ! Encore moins qu'elle fait partie de Mensa - l'association pour surdoués - depuis ses huit ans. Et voilà qu'elle s'appliquait à dessiner un schéma de la colonne de direction, maintenant !
_ N'oublie pas d'écrire que le volant est rond, lui ai-je glissé.
Ce qu'elle s'est empressée de faire avant de réaliser que je plaisantais...

On a le droit de se rendre au sous-sol quand on veut pour se documenter sur n'importe quoi. Même sur quelque chose qui n'a pas de rapport avec nos devoirs. Et il n'est écrit nulle part que prendre les garçons comme sujet d'étude est interdit.


4 commentaires:

  1. J'en ai 5 dans ma PAL et je cherche un moment pour les commencer. J'avais peur que ce soit trop jeunesse mais tu me rassures :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jeunesse c'est certains, mais il se laisse lire agréablement.

      Supprimer
  2. Ca a l'air assez sympa comme lecture...

    RépondreSupprimer