Mes derniers Avis lectures




15.5.15

A l'origine des Contes : Blanche Neige

Couverture de A l'origine des contes - Blanche Neige

Scénario:  Philippe Bonifay


Dessins :  Fabrice Meddour

Dessins :  Stéphane Paitreau

Genre Bande Dessinée, conte


Edition :  Flammarion


Année d'édition :   16 octobre 2013


Pages : 72



Synopsis :


Les frères Grimm auraient trouvé un livre racontant la vie d’Otilie et en auraient tiré leur conte Blanche-Neige que cela ne leur aurait ôté aucun mérite. Une belle et jeune écuyère qu’ils transforment en une véritable sorcière, un géant, un ours, des enfants égarés et un nain... Et qui sont d’ailleurs les « vrais 7 nains » de leur conte, dans ce coin d’Allemagne de la fin du XVIIIe siècle ?



Mon avis :


Oubliez tout ce que vous connaissez de la version des frères Grimm (même si de nombreux points y sont glissé) Ici, on suit Wilhem Grimm complètement absorbé par un manuscrit qu'il a découvert par hasard. Il est tellement emballé par l'histoire d'Otilie, qu'il ne peut s'empêcher de la raconter et la commenter à son frère. Otilie qu'il appelle bientôt l'oie blanche, le hante même au-delà de ses heures de lectures.

Otilie est bien une jeune orpheline de mère, son père est un puissant comte. Un jour, il croise la route de Zita, mi-bohémienne, mi-écuyère ratée d'un cirque, surtout prostituée, elle n'hésite pas à abandonner ses compagnons, pour épouser le comte, et devenir ainsi une femme plus influente que respectable.
Cruelle, Sanguinaire, elle est prête à tout pour évincer ceux qui contrarient ses plans.
Après avoir fait assassiner son mari, sa belle-mère, c'est maintenant le tour d'Otilie.

Je reconnais que si après coup, l'histoire me plaît, j'ai eu beaucoup de mal à me mettre dedans. J'ai trouvé le début très brouillon, on passe régulièrement des scènes des frères Grimm, à celles de l'histoire d'Otilie.
De plus si le choix des couleurs est bien exploité afin de bien faire ressentir, ce côté glauque, et cruel, les dessins sont grossiers, parfois, même peu travaillé. Ainsi certains personnages se ressemblent assez.

J'avoue que j'ai bien failli abandonner cette lecture, puis tout comme Wilhem Grimm, l'histoire d'Otilie a fini par me captiver. La fin, heureusement, est plus vivante que le début, on y voit comment Zita sombre peu à peu dans la folie.
D'autre part, j'ai apprécié les commentaires des frères Grimm, et de l'évolution de leur histoire par rapport à l'original.
J'ai également bien-aimé le clin d'œil de la fin, pour rappeler qu'il s'agit d'un conte.

En image :


Couverture : A l'origine des contes - Blanche Neige

juste agréable


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire