Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

17.4.15

The Book of Ivy


Auteur :  Emy Angel


Genre jeunesse, Science-fiction 


Edition :  Lumen


Année d'édition :  5 Mars 2015


Pages : 342





Synopsis :



Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.



Mon avis :


J'avais pourtant bien dit que je ne voulais plus commencer, une saga si cette dernière n'était pas finie ! Avez-vous remarqué, le sadisme des auteurs, qui ont le chic pour nous laisser en plan, en plein suspens !

Il y a des livres comme ça, qui vous attirent visuellement, et comme un fait exprès, c'est souvent ces mêmes livres qui hantent les réseaux sociaux, pendant des semaines, pour vous narguer un peu plus. Au début, on résiste, "J'ai bien trop de livres à lire dans ma PAL", "ça va, t'as vu le nombre de sagas que j'ai d'entamé et pas encore fini ?" Et puis la passion, ou la curiosité, je ne sais pas trop, finis par l'emporter et avant même qu'on ai le temps de réaliser, on se retrouve, avec le livre en mains, à le dévorer.

Ivy sait qu'elle doit épouser Bishop qui est son aîné de 2 ans. Elle sait que son mariage ne durera pas, et qu'elle aura très peu de temps pour réaliser ses plans. Elle sait que son père, sa sœur, et tout son quartier comptent sur elle. Elle sait que Bishop sera un crétin fini.

Oui, mais voilà, Bishop n'est pas du tout tel qu'on le lui a enseigné, et ce dernier, n'est pas la seule chose, sur laquelle se trompe son père.

Ivy est une bombe à retardement. Minutieusement amorcée, par son père et sa sœur aînée, cette même soeur, qui aurait dû, selon toute logique, épouser, le fils du président, deux ans plus tôt, alors pourquoi, ce dernier, a voulu retarder son mariage, afin de l'attendre, elle !

Je ne peux pas dire, qu'il y est eu vraiment de l'action dans ce premier tome, mais il est, pour sûr, addictif, je n'ai pas pu le lâcher. Le duo Bishop, Ivy, fonctionne, et nous emporte.
Bishop qui semble lisse au départ, que l'on s'apprête à détester, se révèle être à sa façon, un rebelle. Quelque part, je l'ai plus apprécié qu'Ivy. Moins influençable, plus pondéré. Ivy qu'on s'attend à adoré, apparaît soumise, crédule face à son père, et sa sœur. Conditionnée (c'est leur arme) et puis tout s'inverse, je vous disais que c'était une bombe à retardement, et lorsqu'elle prendra conscience de bien des vérités, elle explosera, scotchant tout le monde, le lecteur comme son entourage. Sauf peut-être le couple machiavélique, que semble former, son père, et sa sœur. Sa seule famille, ses seuls amis, avant qu'elle ne connaisse Bishop.

Addictif, facile à lire, avec des personnages attachants. Tout y est. Ce n'est pourtant pas un coup de cœur, mais il n'en est pas loin. Il me manque un petit, je ne sais quoi. Sans doute, cela est dû aux petits défauts rencontrés, ici où là, pas assez flagrant pour gêner ma lecture, il souffre des mêmes tares que beaucoup de premiers tomes.

Comme de bien entendu, l'auteure nous laisse, avec un suspens, juste pas possible, croyez-moi, j'ai vraiment hâte de connaître la suite. Pour un peu, je me précipiterai sur la VO. (sortie prévue le 3 novembre 2015 aux USA)


Pour aller plus loin :


À lire si vous aimez : Les dystopies, les sagas avec des personnages attachants, surtout lorsque ces derniers évoluent remarquablement au cours du livre.

Morceaux choisis :

Selon Callie, il y a la famille et il y a tous les autres.
Mon père, c'est ma famille.
Bishop, c'est tous les autres.

 Un type qui ne veut pas mentir, marié à une fille qui ne peut pas dire la vérité. S’il existe un dieu, il a un sens de l’humour plutôt tordu ! 

Lorsqu'on est conscient d'être manipulé, mais que ça fonctionne, peut-on encore appeler ça de la manipulation ?

 C’était mon choix, et j’en suis fière. S’il me rend faible, alors c’est une faiblesse avec laquelle je peux enfin vivre. 




7 commentaires:

  1. Je lis ta chronique et le regarde qui me nargue sur le coin de mon bureau. Je crois que je vais craquer rapidement si je le range pas. lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahah, il se lit vite, et vu ton rythme de lecture, je m'inquiète pas trop ;)

      Supprimer
  2. Ce livre a rejoint ma wishlist dès sa sortie et ton avis ne fait que confirmer qu'il me le faut absolument !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah j'ai connu ça ;) c'est pour cela qu'il n'est pas resté plus de quelques jours dans ma PAL

      Supprimer
  3. Je veux ce livre !!! Il a l'air génial et je n'ai pas encore lu un seul avis négatif dessus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme, il est génial, et contrairement à toi, j'ai vu un avis sur 124 négatif :)

      Supprimer
  4. J'ai eu la chance de le lire en avant première, et j'ai vraiment beaucoup aimé, cette saga, mais oui je confirme : quelle fin !
    Moi aussi je veux savoir, et malheureusement je ne lis pas en VO.

    RépondreSupprimer