Mes dernières chroniques




samedi 18 avril 2015

La colline aux 100 fées


Auteur :  Jean-Luc Bizien et sandrine Gestin


Genre Album jeunesse, livre jeu 


Edition :  Gründ


Année d'édition :  2010


Pages : 45






Synopsis :


Vous êtes Ambre, une petite fille qui vient souvent passer l'après-midi au pied de la colline aux fées. Cet après-midi, plutôt que de rentrer chez vous, vous êtes restée au pied de la colline et vous vous êtes endormie. Comme par enchantement, un passage s'est ouvert dans les branchages. Sans hésiter, vous avancez à travers les ombres inquiétantes du bosquet... Ne vous a-t-on pas dit que quiconque s'aventure en ces lieux n'en ressort qu'au matin prématurément vieilli ? Pour entrevoir le prince des fées, il vous faudra éviter les trolls, venir à bout des farfadets, résoudre quelques énigmes et prendre garde aux sorcières ! A chaque page, vous devrez choisir la route à suivre. Un seul itinéraire vous permettra de vaincre le sortilège. Avec un peu de patience et de courage, vous finirez bien par le découvrir !



Mon avis :


Je ne sais pas vous, mais moi, dans les années 80, j'étais fan des livres jeu, "dont vous êtes le héros", combien d'heures j'ai passé à résoudre, les énigmes, et ... À tricher. (honte à moi, je suis mauvaise perdante).

Le visuel de la couverture, m'a immédiatement attiré. Très colorée avec un motif central accrocheur. Le synopsis était lui aussi attirant.
Malheureusement, il y a un léger décalage entre la couverture, et les illustrations, qui sont certes très colorées et souvent très belles, mais il manque un peu de finesse aux faciès des personnages.
Ce défaut est récurant au personnage d'Ambre que le lecteur est sensé représenter.

Ce que j'ai apprécié, la quantité des pages Multi-jeux variés. Un lexique des solutions en fin de volume, (Non, non, je vous assure, de ne pas avoir triché, enfin, juste une fois, mais c'était pour vérifier que j'avais raison, enfin... Il y a bien une autre fois, mais là, c'était... Juste parce que je ne voyais pas ce qu'il fallait chercher.) J'aime également l'idée de pouvoir recommencer l'aventure sans être obligée, de suivre une seule trame.

Le reproche que je pourrais faire quant aux jeux, c'est parfois la complexité de ces derniers, l'album s'adresse à un public jeune, il fait travailler la concentration et la logique. Mais j'ai peur que chez certains, cela rebute plus qu'autre chose. ( je ne dis pas ça uniquement parce que je n'ai pas de logique, même mon fils de 20 ans n'y est pas parvenu du premier coup)
L'abondance de jeux dans certains passages, au profit de l'histoire, font perdre un peu le fil.

Cela dit, c'est une bonne idée pour donner envie aux enfants de lire, ou tout simplement de jouer avec eux.


Pour aller plus loin :


À lire si vous aimez : lire si vous avez envie d'être le chef de l'histoire, celui qui décidera de suivre tel chemin plutôt qu'un autre.

À évitez si vous n'aimez pas : qu'il y est plus de jeux que d'histoire.

En image :






livre agréable

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire