Mes dernières chroniques




vendredi 24 avril 2015

Chasseuse de cristaux tome 1 Vestiges de neige



Auteur :  Julie Derussy

Genre Fantasy


Edition :  Editions du 38


Année d'édition :  Avril 2015


Pages : 190 sur ma liseuse





Synopsis :


À Rivrene, archipel de glace et d'eau, univers sans pitié où les plus pauvres luttent pour survivre tandis que les puissants mènent une vie de plaisirs et de débauches, une jeune voleuse solitaire gagne sa vie en cambriolant de riches demeures. Mais tout bascule en une seule nuit. Enlevée, elle est conduite sur le navire d’une reine éplorée qui lui impose une étrange mission : retrouver trois cristaux perdus, trois cristaux aux pouvoirs mystérieux. Mue par une volonté qui n’est pas la sienne, la jeune voleuse se lance dans un long périple qui lui fera rencontrer des individus baroques, excentriques et sans morale. Dans une chasse aux cristaux qui la conduira au bout de ses peurs, au plus profond de ses désirs et aux limites de la mort.



Mon avis :


Je tiens tout d'abord à remercier l'auteure pour sa confiance, je sais à quel point, ce doit être dur de confier "son bébé", entre nos mains de lectrices.

Que Julie se rassure, j'ai passé un bon moment à Rivrene, en compagnie de notre jeune héroïne.
J'ai découvert la plume de Julie Derussy, avec le recueil érotique : "L'amour nous rend liquide" écrit en commun avec sa sœur. J'étais donc, curieuse de la découvrir dans un genre différent, et en "version longue", je m'autorise cette expression, puisque le premier contenait des nouvelles.

Pour la petite histoire, je garde souvent les lectures numériques pour le soir, ainsi, je peux lire sans gêner personne, et notamment mon mari. Mais voilà par deux fois, je me suis endormie dessus, non pas parce qu'il n'était pas intéressant, mais tout simplement par fatigue. Eh oui, ça m'arrive aussi.

Le premier soir, j'ai à peine lu 30 pages, et j'étais déjà embarquée dans l'univers proposé. Je me suis senti immédiatement des atomes crochus, avec le franc parlé de notre héroïne. Une métisse qui doit survivre, dans un monde où tout est blanc comme neige, cela n'aide pas à se faire des amis. D'ailleurs, elle reconnaît elle-même, qu'elle préfère la solitude. Si elle n'a que peut de rapport avec les autres, avec son lecteur, elle n'hésite pas à donner le fond de sa pensée, ce qui m'a souvent fait rire. Surtout sa rencontre avec Léo.

Les avis croustillants ne manquent pas, puisque c'est notre voleuse qui nous raconte, son histoire. Métisse, et pauvre, forcément pour s'en sortir, elle n'avait pas beaucoup d'autre choix. "Quand on n'est pas né avec une cuillère d'argent ou d'or massif dans la bouche, petite bourgeoisie ou grande noblesse, il ne reste guère qu'une alternative, pas très souriante : la cambriole ou les digues, à moins que ce ne soit le bordel. Or je tiens autant à mes mains qu'à mes fesses. Voleuse, c'est un bon moyen de ne pas trop s'abîmer, tant qu'on ne se fait pas arrêter."

Prise, elle le sera, et par la reine, de surcroît. Heureusement, sa dernière heure n'est pas encore arrivée, ou presque, puisque cette dernière l'envoie à la recherche de trois cristaux magiques, qui réunit auraient le pouvoir de guérir son fils, qui se meurt.
Bien que notre voleuse n'aime pas les ordres, elle acceptera, pour les beaux yeux de la reine. Littéralement, car elle est comme envoûtée par cette dernière. Une quête hippique, l'entraînera au-delà de l'imaginable, frôlant la mort, jouant avec la folie.

Chaque quête nous entraîne, dans trois univers distincts et différents. J'ai eu beaucoup de mal avec la deuxième, surtout en ne la lisant que le soir, j'étais vite perdue, pour couronner le tout, c'est à ce moment-là que je me suis endormie pour la seconde, fois. Je ne voulais pas que ma fatigue intervienne, et fausse mon jugement, car ma "petite Tourelle" me plaisait toujours. Plus fantastique, plus proche d'Alice au pays des merveilles, il demande plus de concentration aussi. J'y ai bien aimé l'idée de se droguer avec de la poudre blanche, et scintillante... La neige !
Seulement la folie ambiante du début, fini à la longue par fatiguer, et je dois reconnaître que j'étais contente de changer d'univers.

Pour conclure, je dirais que c'était une lecture agréable, la plume de Julie Derussy est simple et fluide, il m'a parfois manqué un peu de profondeur, pour mieux discerner les paysages, ou les personnages secondaires. De même, j'aurais aimé que les différents univers de la quête, se marient mieux. Il manque un "reliant". Cela n'a pas eu trop d'impact sur ma lecture, le caractère et le franc parlé de l'héroïne compensant. Justement, notre voleuse, espiègle, et loufoque, est attendrissante, je m'y suis attachée tout de suite. Les personnages secondaires sont nombreux, si, j'aurai aimé plus de détails parfois, je reconnais qu'ils sont tout aussi intéressants. L'univers proposé oscille avec un monde, totalement inconnu, et celui tel que nous le connaissons. Il peut paraître étrange, et pesant, mais tout s'expliquera à la fin. À ce sujet, à la place de notre voleuse, je ne sais pas comment j'aurai réagi, face au dernier rebondissement. Je reste curieuse par rapport à la suite.

Enfin, j'aimerais féliciter Pauline Derussy la soeur de Julie, qui a réalisé le dessin de base de la couverture, qui se trouve en plus, dans la version numérique. Grace au blog de l'auteure, je peux vous en mettre un aperçu.
Chasseuse cristaux 1


Pour aller plus loin :


À lire si vous aimez : si vous aimez les Héroïnes à fortes personnalités, les quêtes qui vous obligent à aller au-delà de l'entendement.

 À évitez si vous n'aimez pas : les univers étranges, les écritures simples. Où tout s'explique seulement à la fin.

Morceaux choisis :

Des tapis soyeux partout. J'avais un faible pour les tapis - Difficile à voler. Trop volumineux. Parfois, pendant mes visites, j'enlevais mes bottes pour sentir leur caresse sous mes pieds nus.

A Rivrene, le vrai luxe, ce ne sont pas les rubis, ce sont les carottes.

J'ai décidé de tenter d'élargir ma vie sociale. Parler à deux personnes à la fois.

Ils m'ennuyaient tous, à s'ennuyer ensemble.





2 commentaires:

  1. Je vais lire la semaine prochaine. J'espère aussi une bonne lecture comme pour toi.

    RépondreSupprimer