Mes dernières chroniques




jeudi 2 avril 2015

Bilan de mars




Est-ce le jeu littéraire, mis en place avec mes mousquetaires ? Ou le challenge de trop ? Bref j'ai depuis quelques jours l'impression de ne lire que des lectures contraintes. Pas bon ça... Enfin il ce peut aussi que ce ne soit que le contre coup, pour le salon du livre. Surtout que je n'ai pas à me plaindre, je n'ai pas lu beaucoup, mais j'ai eu des lectures très agréables, et même trois petits coup de cœur.
Que de bons moments quoi, et c'est l'essentiel !


On regarde ce que ça donne ?

logiquement à ce moment là de l'article je vous dis de cliquer sur les émoticônes pour voir mon avis, oui mais voilà hormis deux articles, ce mois-ci je n'ai pas eu le temps (ou pris le temps ) de chroniquer.


Romans lus :

J'ai tout d'abord fini, ma lecture commencée le mois dernier. L'avatar de Kushiel, et wouah, je suis, fan, totalement fan, de cette saga. Ce dernier tome est un vrai petit coup de cœur. Alors que la trilogie de Phèdre dans sa globalité est un très gros coup de cœur. Chaque tome, est meilleur que l'autre ! Comment c'est possible ça ?


genre :  Fantasy

pages : 960 pages

Synopsis :
La marque de Kushiel dans l'oeil de Phèdre nô Delaunay fait d'elle une élue, et lui vaut d'éprouver à jamais le plaisir dans la souffrance. Sur son chemin semé de dangers, elle peut compter sur le moine guerrier Joscelin. Bien que la nature de Phèdre soit une source perpétuelle de tourments pour eux deux, Joscelin lui demeure indéfectiblement fidèle. Jamais il n'a trahi son serment: protéger et servir. Mais le destin lui réserve une ultime épreuve. En effet, Phèdre n'a jamais oublié Hyacinthe, son ami d'enfance et, depuis dix ans, elle cherche en vain la clé qui le libérerait de son asservissement éternel. Car Hyacinthe a conclu un pacte avec les dieux pour se sacrifier à la place de son amie et sauver sa patrie. Aussi Phèdre saisit-elle la dernière chance qui lui est donnée de le sauver. Cette quête la conduira au bout du monde, par-delà des royaumes où règne la folie, à la merci de seigneurs de guerre déments et cruels, et face à un pouvoir si immense et terrifiant que personne n'ose en prononcer le nom...

Il m'en restait 700 pages à lire


Avec tout le retard accumulé en février, dans mes lectures, il me fallait donc lire, mes deux services presses des éditions de noël et je tiens à m'excuser auprès d'eux pour le retard. Elsa Triolet m'a charmé avec ces nouvelles. Tandis que l'univers sombre, un peu glauque de petit joueur m'a entraîné dans le Brooklyn des années 80.


genre :  thriller

pages : 247

Synopsis :
Plongée d'un réalisme criant dans le Brooklyn des années 80, Petit Joueur brosse l'implacable «portrait d'un jeune homme qui se noie». 

Brooklyn, 1984. Alors que la mode disco est balayée par la déferlante hip-hop, le jeune Italo-Américain Mickey Prada, lui, n'a guère envie de danser. Avant même sa majorité, il doit trimer dans une poissonnerie pour subvenir à ses besoins et à ceux de son père, un ancien joueur invétéré malade d'Alzheimer. 
Pourtant, Mickey a d'autres ambitions : il économise depuis des années pour payer ses études et vivre enfin sa vie. En attendant, il arrondit ses fins de mois en collectant des paris pour un bookmaker. Et, lorsqu'un client aux allures de mafioso lui demande de jouer pour lui, il n'ose pas refuser, quitte à mettre le doigt dans un engrenage dangereux... 
Pour se libérer, enfin de l'odeur de poisson et de poisse qui lui colle à la peau, Mickey va alors miser sur un coup bien plus grand que ses économies : son avenir.




Quelques heures après avoir refermé le livre de petit joueur, alors même que je m'apprêtais à entamer un Nora Roberts, j'ai reçu mon partenariat de mars. Au départ, je ne voulais rien prendre afin de me consacrer sur mon retard, mais "Le maître des insectes" m'a interloqué, et j'ai bien fait, car ce fut un petit coup de cœur.



genre :  suspens

pages : 350 pages


Synopsis 
Londres, années 1960. Quand Jonathan Maguire émerge d'un mauvais sommeil sur le sol du salon, il a les mains couvertes de sang et le corps de sa femme Harriet gît à ses côtés. Seule lui revient à l'esprit une violente dispute avec cette dernière, qu'il soupçonnait d'infidélité. Jonathan est le tuteur de son grand frère Roger, dont le handicap mental l'empêche d'être autonome et qui consacre tout son temps libre à un étrange et spectaculaire élevage d'insectes. Anéanti par la mort de sa jeune épouse, Jonathan est néanmoins déterminé à échapper à la police, terrifié à l'idée que s'il était arrêté pour meurtre, Roger serait placé dans une institution. Jonathan a sacrifié trop de choses, y compris son mariage, pour accepter cette éventualité. Lui seul peut protéger Roger, à la fois incapable d'exprimer sa pensée et terriblement lucide quand il s'occupe de ses milliers de créatures grouillantes

Ouppfff après une lecture d'une telle intensité, mieux valait changer un peu de registres et c'est donc Nora Roberts qui fit la transition. C'est toujours un plaisir de lire cette auteure, Nell, le tome 1, de l'île des trois soeurs, est frais, facile à lire, bien que je sois un peu resté sur ma faim, avec la fin, que j'ai trouvé trop précipitée.


genre : Romance Fantastique

pages : 349 pages

Synopsis 
En 1692, trois sorcières précipitent dans la mer une parcelle de terre arrachée au continent... Ainsi naquit, selon la légende, l'île des Trois Sœurs. C'est là que se réfugie Nell, trois siècles plus tard. Elle a changé d'identité, coupé et teint ses cheveux. Dans ce coin perdu du Massachussetts, jamais son horrible mari ne la retrouvera. Elle va pouvoir enfin vivre en paix. Mais Nell ignore que son destin est tracé. Pourquoi se sent-elle si proche de Mia la rousse et de Ripley, la soeur de Zach, le séduisant shérif qui pourrait lui faire croire que l'amour existe toujours ? Nell, Mia, Ripley : trois femmes qui vont s'unir pour chasser à tout jamais les ombres du passé et briser la malédiction qui pèse sur l'île des Trois Sœurs.


Grâce au jeu littéraire, c'est avec le tome 4 d'Oksa Pollock qui m'a accompagnée jusqu'à la fin de ce mois. Franchement pour le moment, c'est le tome que j'ai préféré, et cette fin !! On peut dire ce que l'on veut Anne Plitchota et Cendrine Wolf , savent relancer l'intrigue. Et ménager le suspens.

Couverture Oksa Pollock, tome 4 : Les liens maudits

genre : jeunesse Fantastique

pages : 381 pages

Synopsis 
Les temps changent... Un destin s’accomplit...
Oksa vient d’avoir seize ans. Alors que les Deux Mondes sont en plein chaos, elle devient enfin la nouvelle souveraine d’Édéfia, la terre magique des origines, et doit rétablir l’équilibre perdu.
Édéfia retrouvée est en bien mauvais état. Grâce à ses pouvoirs, Oksa commence à la restaurer. Mais les Félons - ses ennemis mortels -, Ocious et ses fils l'attendent de pied ferme. Malgré la joie du peuple, ils mettent à feu et à sang les cités pour la capturer. Les combats se multiplient. Aidée des siens, des Sans-Âge et de ses fidèles créatures, Oksa tient bon et s’attelle à ses premières tâches de Gracieuse.
Mais elle est aussi aux prises avec son destin de jeune fille. Qui est vraiment Tugdual, dont elle est de plus en plus amoureuse ? Reverra-t-elle sa mère et Gus, à qui son cœur est si attaché?
Dans Les liens maudits, les victoires ont un prix. Les liens du sang, les liens du cœur s’entremêlent… Oksa saura-t-elle faire face ?

Nouvelles lues :

Pour accompagner tous ces romans, des nouvelles se sont glissées entre deux.

Tout d'abord, le recueil d'Elsa Triolet Mille Regret, un recueil dont l'écriture, se rapproche de Zola ou d'Henri Troyat. Dont la première nouvelle donne le titre à ce recueil.



genre : Nouvelles Claissique
pages : 304 pages

Synopsis 
Mille regrets : une femme réfugiée à Nice pendant la guerre glisse dans la misère, les privations et, pour finir, la mort.Henri Castellat, c'est le portrait d'un homme lâche : en amour, en politique, en tout.Le destin personnel raconte un drame, à la campagne, sous l'Occupation, un drame qui démasque la fausse apparence du bonheur.La belle épicière, mariée à un homme-serpent, va se perdre dans les amours de quartier, puis tomber dans la prostitution et trouver une mort tragique.Ces quatre nouvelles peignent le monde d'avant-guerre, de la guerre et des débuts de l'Occupation. Elles en restituent miraculeusement le climat social et sentimental, tout ce qui fait l'air du temps.




Puis un recueil de nouvelles érotiques, écrites à plusieurs mains. Un recueil tout en finesse, emplie de poésie.


genre : Nouvelles érotique

pages : 140 pages

Synopsis 
Proposition d’amour et de volupté mais surtout appel au désir et à l’ivresse, le recueil de textes érotiques intitulé « Tintamarre des sens » est une ouverture offerte aux auteurs de tous les horizons et de toutes les conditions, de s’exprimer. À leur manière. Peu importe celle qu’ils ont décidé de vous dévoiler. Seuls comptent les mots et les émotions qui viendront frapper vos cœurs.

Perséphone, Reine des morts, où quand la mythologie rejoint l'érotisme, servie par la plume agréable de celle de Frédérique Gabert. Un vrai petit coup de cœur, Non seulement l'auteure à su respecter le mythe de base, mais à su, mettre cette touche érotique, qui loin de dénaturer, sublime l'histoire.

Couverture de Perséphone, Reine des morts



genre : Nouvelle érotique

pages : 44 pages

Synopsis 
Enlevée par Hadès, Perséphone satisfait sa mère et son époux en passant la moitié de l'année sur Terre et l'autre moitié aux Enfers.
Le mythe occulte cependant les ressentis de Perséphone. Frédérique Gabert choisit pour sa part de narrer le trouble de la nymphe et son désir naissant pour le dieu des Enfers. Les quelques jours qui précèdent la décision de la future reine des morts sont l'occasion d'une visite des lieux et d'une description classique de ce qu'étaient les Enfers pour les Anciens.


Enfin la nouvelle Jardin Secret de Rosabonnet m'a amusé et m'a fait passer un très bon moment avec son héroïne fantasque. Jardin Secret est précédé d'aide ménagère, qui donne le ton et un aperçu de cette jeune femme. Avec un visage espiègle, j'ai tenté le coup des gants roses qui claque, mais je ne dois pas être aussi farfelue que Sonia, car mon mari, n'a pas levé le nez de son journal. À moins qu'il soit sourd.

Couverture de Jardin secret


genre : Nouvelle érotique

pages : 42 pages

Synopsis 
Sonia aime être à l'initiative de jeux amoureux. Quand elle découvre qu'un nouveau voisin la guette dans son jardin, lorsqu'elle prend un bain de soleil, nue, le jeu prend cependant une tournure particulière…


En Résumé cela fait donc :

5 romans lu et  4 nouvelles dont 2 recueils
Soit 2457 pages de tournées


du côté de ma PAL

Le mois dernier ma PAL était de 389 livres
9 en sont sortis ma PAL est à ce jour de 395 livres soit  6 livres de plus que le mois dernier.


Merci à vous car vous êtes de plus en plus nombreux à lire ce blog, ce mois-ci les articles les plus lus sont :






Le top 3 du mois


  Couverture de Perséphone, Reine des morts 



4 commentaires:

  1. Je n'aime pas bien avoir l'impression de ne plus maîtriser mes lectures moi non plus. En tout cas tu as eu des coups de coeur, j'en suis ravie.
    Bonnes lectures en avril :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci LecturesenB bonnes lectures en avril pour toi aussi.

      Supprimer
  2. Très beau bilan !
    Je te souhaite un bon mois d'avril !

    RépondreSupprimer
  3. Un beau bilan :). Surtout que Kushiel est un bon pavé ;)

    RépondreSupprimer