Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

16.10.14

Démonica T1 : Plaisir Déchainé


Auteur :  Larissa Ione


Genre  bit-lit


Edition : Milady


Année d'édition :  2012 pour mon édition



Pages : 462 pages





Synopsis :


Tayla est chasseuse de démons, elle appartient à un puissant groupe, les Aegis, qui se bat pour le bien de l’humanité. Pourtant, lorsqu’elle est blessée et amenée dans un hôpital tenu par des démons, elle ne peut résister longtemps aux charmes d’Eidolon. Le chirurgien démon qui lui a sauvé la vie et qui a, par là même, ébranlé son monde. Car si tous les démons ne sont pas mauvais, pourquoi les Aegis ne font-ils aucune discrimination ?



Mon avis :


Ce livre fait partit de ma liste, pour le challenge ABC de l'imaginaire 2014.

En cherchant un auteur en I, je suis tombée sur cette merveilleuse couverture, vous l'aurez compris, je n'ai pas su résister.

Tayla est une Aegis, c'est-à-dire une chasseuse, de démons. Elles les détestent franchement. Mais le jour, où elle se retrouve blessée, et sauver grâce à ... Un vampire, qui plus est dans un hôpital pour démons de toutes sortes. Tayla devra bien se faire une raison et finira par admettre qu'il peut y avoir des monstres gentils. Et des Aegis, qui ne le sont pas vraiment. Et puis il y a Eidolon, le docteur, vampire, sexy, qui ne la laisse pas indifférente. Même si elle n'avait pas autant de haine pour cette race, leur amour serait forcément voué à l'échec, non ?

Alors, oui, oui, il y a du sexe, et des mots crus. Il ne faut pas oublier, qu'il s'agit d'une catégorie Bit-Lit. Oui, ces dernières arrivent très vite, dans le roman. Mais elles ne sont pas là uniquement pour le plaisir, il y a une suite logique, et même si on y a droit pratiquement à toutes les 10 ou 20 pages en exagérant, elles sont nécessaires à l'évolution, de l'histoire.
J'ai été agréablement surprise de constater que le bel Eidolon, était macho, Il n'a rien à envier à l'espèce masculine humaine.

Je comprends que les puristes en soient rebutés, et à cause de certains avis, j'ai bien faillis passer à côté d'une saga, qui s'annonce fort prometteuse. Car non seulement le style de l'auteure est agréable et fluide, de plus l'univers qu'elle nous propose est vraiment bien travaillé. Intéressant et captivant.

 Tayla est une femme de caractère. Une forte tête au grand cœur. La vie ne lui a pas fait de cadeau. (et l'auteure non plus).


Eidolon, est non seulement le docteur "folle amour" de cet opus, mais également, le bon samaritain des "monstres". Il m'a souvent fait penser à Lucan Thorne de la saga "Minuit".


Mais Larissa Ione ne s'est pas contenté de perfectionner nos deux protagonistes. Elle a également soigné les personnages secondaire, créant tout un univers qui nous incite à connaître la suite.


En conclusion :



Un excellent premier tome. Des personnages, et un univers captivants. De nombreux rebondissements. C'est avec plaisir que je lirais la suite. 


Morceaux choisis :

- C'est impossible de ne pas avoir d'orgasme avec moi, rétorqua-t-il, redoublant d'efforts. Ca doit venir de tes blessures...
- D'accord, je n'ai pas eu d'orgasme, et alors ? Range ton ego dans ton pantalon et fais avec.
Seigneur, même en rêve, les hommes étaient de vrais chialeurs quand on touchait à leurs aptitudes sexuelles !



Le rire de Nancy la suivit dans le couloir. Quel genre de vampire bavardait et gloussait comme une pom-pom girl au QI de navet ? Aucune importance. Elle mourrait dans une pluie de cendres et de braises, comme tous les monstres buveurs de sang de son espèce. Tay aurait souhaité que leurs restes ne soient pas si dégoûtants. Il n'était pas facile d'en faire partir les taches sur les vêtements.


Ils entrerent dans l'appartement qui, bien que petit, lui prouva que les vampires n'étaients pas amateurs que de noir. Non, là c'était pire.
Vraiment cauchemardesque.
Toutes sortes de tons de violet et de jaune assaillirent sa vision, de la moquette lavande à l'abat-jour en peluche jaune poussin. Meme les murs avaient été badigeonnés de citron. 
Seigneur, cet endroit avait l'air d'un abattoir pour Muppets.



- Quel est ton nom ?

L'intéressé grogna :

- Derc.
- Écoute, Derc. Je vais réparer ce vilain trou, mais ça va faire un mal de chien. Essaie de ne pas bouger... ni de crier comme un trouillard de diablotin.
- Donne-moi quelque chose contre la douleur, putain de parasite, gronda Derc.
- 'Docteur' parasite, le corrigea Eidolon en désignant le plateau d'un coup de menton.






2 commentaires:

  1. J'adore cette saga er la plume de l'auteur est très agréable.
    Contente que ce premier tome t'ai plu .

    RépondreSupprimer
  2. Il va falloir que je le sorte de ma Pal...

    RépondreSupprimer