Mes dernières chroniques




lundi 15 septembre 2014

La 5 e Vague


 Couverture La 5e vague, tome 1      

Auteur :  Rick Yancey


Genre :  Jeunesse, science-fiction,


Edition :  Robert Laffont


Année d'édition :  2013 pour cette édition



Pages : 592




Synopsis :



1ère Vague : Extinction des feux
2e Vague : Déferlante
3e Vague : Pandémie
4e Vague : Silence

La 5e Vague arrive...
Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir…

À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper…Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés…
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend… Mais la jeune fille doit d’abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter son triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.



Mon avis :


Cela fait un an que je voulais le découvrir, oscillant entre avis, positifs et avis négatifs, les avis de la toile, ne m'aidaient pas. J'ai découvert l'auteur l'an dernier avec "Les extraordinaires aventures d'Alfred Kropp" que j'avais beaucoup aimé, donc pour être certaine, (ou à peu près), de le lire, je l'ai inscrit au challenge ABC de l'imaginaire.


Si la couverture est belle, voir magnifique, le rendu photo, ne l'a met pas vraiment en valeur, elle ne nous laisse rien présager. C'est peut-être aussi l'une des raisons, qui font que j'hésitais à le lire.


Les extra-terrestres sont parmi nous. Pas comme le gentil E.T, mais plutôt comme Christophe Colomb face aux Indiens. (j'aime beaucoup cette image, reprise de l'auteur). Lorsque Cassie se voit contrainte de se séparer de son petit frère, elle lui fait la promesse de venir le rejoindre et dès lors, rien n'y personne ne l'empêchera de tenir sa promesse, pour cela, elle est prête à tout, tuer ou sympathiser avec l'ennemi s'il le faut !


Ce n'est vraiment pas évident de vous parler de ce livre tant le risque de spolies est grand. L'auteur a pris le partit de nous conter son histoire à travers trois personnages, donc chaque partie se concentre soit sur Cassie, soit sur "Zombie", hé, hé, c'est son surnom, mais il ne fallait pas croire que je vous révélerais son identité. Il y a même un passage concentré sur le petit frère de Cassie, après leurs séparations.Et enfin soit sur Evan.
Qui dit plusieurs narrateurs, dit guerre des nerfs, car Rick Yancey, à le don de nous laisser en haleine, dès qu'une situation, devient trop prenante, angoissante qu'on a qu'une envie, c'est de se dépêcher de tourner les pages, pour en savoir plus. Il nous met une nouvelle partie, avec un autre interlocuteur, c'est délicieusement frustrant.
Le ton est juste, l'idée originale.

Le fait que personne ne sache à quoi ressemble, les Autres, les Aliènes, c'est à la fois stressant pour les personnages, et le lecteur. Même si parfois, on a des doutes, on n'a jamais de certitudes, tant que l'auteur ne les confirme pas.

Côté personnages, on aime détester les méchants, peut-être un peu caricaturé, au moins pour l'un.
Cassie, ado classique, va devoir vite mûrir si elle veut survivre. Têtue, intuitive, avec un sens de déduction exacerbé. C'est une fille de cœur.

Evan, personnage énigmatique, je me suis beaucoup interrogé sur lui, (tout comme Cassie), c'est une main destructrice dans un gant de velours. J'ai hâte de lire le tome 2, pour découvrir ce qui lui est arrivé. C'est aussi l'un de mes personnages préférés.

Enfin Zombie, sans aucun doute le protagoniste qui évolue le plus dans cette première partie. Désolé, mais je ne peux vous en dire plus, au risque de gâcher le côté surprise de votre lecture.


En conclusion :


C'est un excellent premier tome. Addictif, on ne le lâche plus. L'idée d'invasion, par les extra-terrestres n'est certes pas une première, mais j'aime assez l'idée de l'auteur. C'est un roman jeunesse donc oui, parfois c'est un peu trop facile, si on regarde les choses avec nos yeux d'adultes, mais si l'on regarde avec nos yeux d'enfants, on ne retient que l'essentiel qu'on a entre les mains, un livre vraiment passionnant. Un presque coup de cœur en ce qui me concerne


Morceaux choisis :

LES EXTRATERRESTRES SONT STUPIDES.
Attention, je ne parle pas des véritables extraterrestres. Les Autres ne sont pas stupides. Les Autres ont tellement d'avance sur nous que cela revient à comparer l'humain le plus idiot au chien le plus intelligent. C'est à ce point.


Comme imaginer un MacDonald's sur la lune. Bizarre. Dingue. Quelque chose qui ne devrait pas exister.


Parce que, si je suis la dernière, alors je suis l'Humanité.
Et si c'est notre ultime guerre, je suis son champ de bataille.


Le jour de son Réveil, quand il avait découvert pour la première fois le visage de sa mère humaine, il avait éclaté en larmes : jamais il n'avait vu quelque chose d'aussi beau-ou de si laid.


Si ce que je redoute arrive réellement, le sentirais-je mourir, comme il a senti Lauren disparaître ? Comme un coup violent dans mon cœur ?


Inondations, incendies, tremblements de la terre, pandémies, famines, trahisons, isolement, meurtres.
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts. Nous éduque.





1 commentaire:

  1. Il faut que je trouve un moment pour le lire , il me fait trop envie .

    RépondreSupprimer