Mes dernières chroniques




jeudi 14 août 2014

Premiers Émois d'une étudiante


  

Auteur : Lily Dufresne

Genre : érotique


Edition : Dominique Leroy ebook


Année d'édition :  août 2014


Pages : 35 sur ma liseuse








Synopsis : 


Premiers Émois d'une étudiante est le récit tendre et sensuel d'une jeune fille qui découvre ses désirs tout autant que sa personnalité.

Gabrielle a dix-huit ans. Elle est étudiante en première année. Émotive et rêveuse, elle imagine que le beau Nathan va l'aborder et que ce sera le début d'une histoire d'amour. Gabrielle l'apprend cependant à ses dépens : la vie d'adulte dans laquelle elle entre subitement ne ressemble pas aux contes de fées. Du moins, pas à celui auquel elle s'attendait... 




Mon avis :


Merci aux éditions Dominique Leroy et à leur représentante ChocolatCannelle, de m'avoir permis de découvrir cette nouvelle bien sympathique.

J'aime beaucoup l'illustration de Phanhoria et l'harmonie des couleurs. Le tout donne un côté, tout en douceur, que j'ai retrouvé dans le texte de Lily Dufresne.

Gabrielle, fantasme à longueur de journée sur le beau Nathan, cent fois, elle se joue la scène de leur premier rendez-vous. Et lorsqu'elle provoque la chance, en s'asseyant à côté de lui en classe, et qui lui propose de boire un café, après les cours, elle croit voir son rêve prendre forme. Hélas, les rêves même les plus beaux se transforment parfois en cauchemar.

C'est un bien beau texte que nous offre ici Lily Dufresne, sa plume est agréable. Emprunte de poésie. On a aucun mal à s'identifier à cette jeune femme de dix-huit ans, timide et rêveuse. Laquelle d'entre nous, n'a pas fantasmé sur un prof, ou un camarade ?
Parfois comme le démontre l'auteure, il vaut mieux que cela reste un fantasme.

Malheureusement, le texte est bien trop court pour que je puisse me faire une idée complète sur les personnages.


En conclusion :


Une nouvelle sympathique et agréable à lire. La fin vient bien trop vite à mon goût, mais c'est le lot des nouvelles. J'aime cependant beaucoup le message véhiculé par la conclusion de ce texte. Tel, le phénix qui renaît de ses cendres, l'amour renaît toujours, parfois même là où on ne l'attend pas.



Morceaux choisis :

On nomme ce genre de silhouette <<Androgyne>>. Et peut-être est-ce un eu ce que je suis...je veux dire, psychologiquement. Un peu garçon et un peu fille, un peu attirée par les uns et par les autres. Tout cela est assez flou dans ma tête...

J'ai attendu l'appel réalisé au début de chaque cours pour saisir au vol son prénom et m'en gorger. Le répéter en silence. L'écrire dans un carnet à fermoir en formant des boucles autours de l'initiale, en l'illustrant à la façon d'une enluminure d'un livre de prières. Nathan ma prière.



4 commentaires:

  1. Je vais la lire demain , je pense . J'ai hâte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu l'appréciera autant que moi.

      Supprimer
  2. Merci pour cet avis à propos de mon texte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à vous, d'avoir pris le temps de le lire. ♥

      Supprimer