Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

26.8.14

L'heure Indigo


       


Auteur : Kristin Harmel

traduction : Christine Barbaste

Genre : Contemporain, romance

Edition : Denoël

Année d'édition :  septembre 2014

Pages : 423





Synopsis :



A Cape Cod, Hope s'affaire derrière les fourneaux de la pâtisserie qu'elle a hérité de sa grand-mère, mais entre la rébellion de sa fille, son récent divorce et ses soucis financiers, elle frôle parfois le burn out. 
Aussi, quand sa grand-mère lui demande d'aller en France retrouver sa famille disparue pendant la guerre, Hope part-elle hésiter en quête de ce passé dont elle ignore tout...




Mon avis :


Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Denoël et leur représentante Dana Burlac, pour leur confiance. Ils m'ont, ainsi, permis de découvrir en avant première cette formidable histoire.


Je ne vous étonnerais pas, si je vous dis que j'adore la couverture. Comme pour les deux autres titres l'accompagnant, je ne l'ai découverte qu'à la réception. Et je me suis exclamée, il est magnifique ! Pour l'anecdote, c'est le titre que j'ai mis d'emblée dans ma liste sans me pauser la moindre question.


Hope, est divorcée depuis peu. Pour subvenir à ses besoins, elle a repris la pâtisserie familiale, "car c'est la seule chose qu'elle sache faire". Elle le fait, mécaniquement, sans se poser de question, sans passion. Mais le jour, où, elle se rend à Paris, sur les traces de sa famille. À la recherche des secrets de cette dernière, elle comprendra combien les valeurs familiales peuvent être importante. La pâtisserie prendra, une tout autre importance à ses yeux.


Dans un style fluide, et simple, l'auteure nous entraîne dans une histoire passionnante. Écrite en deux ton. Si Hope est la narratrice principale, de temps en temps Rose prend la parole, pour relater son point de vue, et ainsi renforcer non seulement, le côté historique, mais également le suspens. Pour l'anecdote, j'ai beaucoup apprécié que ses interventions, soient misent en avant par une recette, de pâtisserie.

Bon même si c'est un coup de cœur, il aurait sans doute été un grand coup de cœur sans certains aspects, disons suspects dans le caractère de Hope, qui du coup rendent l'histoire peu crédible. Comme par exemple, s'acharner à téléphoner à des homonymes alors qu'elle sait pertinemment qu'ils sont décédés. Ou encore fabriquer et vendre des pâtisseries orientales, sans le savoir, alors que rien qu'avec la description, je l'avais deviné dès le départ, et même interloqué. Je pardonne aisément, ce dernier point, puisque nos héros sont originaires des Etats-Unis, et comme ce n'est pas le pays de la gastronomie...
De plus n'y étant jamais allé, je ne sais pas s'il est, aisé ou non de s'en procurer autant qu'en France.


Côté personnage, je n'ai malheureusement pas adhéré à Hope, trop geignarde, cela dit, elle évolue plutôt bien, entre le début et la fin, du roman.
Je n'ai pas, plus aimé sa fille, en maman, exigeante, je n'apprécie guère le manque de respect. Par contre, j'aime beaucoup son côté passionné.

Non, mes, vrais personnages, coup de cœur, son Rose, évidemment, et un autre protagoniste, dont je ne peux vous révéler l'identité sans spoiler. Rose m'a souvent fait penser à ma propre grand-mère. Elle n'est pas parfaite, à fait des choix difficiles, mais les assume.
Quant à l'autre protagoniste, j'aime son côté "bon-vivant", malgré tout. Son fair-play. Il est sans aucun doute, le philosophe, de la bande. Il a cette sagesse, des personnes que la vie, n'a pas épargné.




En conclusion :


Un petit coup de cœur, pour cette magnifique, romance. Même si elle est loin d'être parfaite. Avec deux conclusions une parfaite et touchante, et une beaucoup plus rapide, et peu finalisé, mais chaque petit défaut de ce livre sont vite oubliés, tant l'histoire d'amour est belle, de celle que l'on n'oublie pas. Ce livre ne se lit pas, il se dévore.


 Morceaux choisis :

Rose savait pertinemment qu'elle venait de demander à cette jeune femme aux belles boucles châtaines, aux traits familiers et aux yeux superbement tristes qui elle était, mais elle avait déjà oublié sa réponse. Une panique familière lui noua la gorge. Elle aurait tant aimé pouvoir agripper sa mémoire, comme on le fait d'une corde, et la retenir, l'empêcher de sombrer. Mais elle était glissante, elle se dérobait, lui filait entre les doigts. 


(...) Rose fut assaillie d'images. Des images intempestives. Des images qu'elle n'avaitpas vues de ses propres yeux, mais qui n'en étaient pas moins gravées dans sa

mémoire. Parfois, l'imagination est un peintre bien plus réaliste que la réalité.

"Certains sentiments amoureux sont plus puissants que d'autres, (...) Cela ne veut pas dire pour autant que les autres soient moins sincères. Parfois, on s'acharne à aimer quelqu'un, quand il est évident que notre destinée est ailleurs." Ce disant, il coule un regard vers moi, et je détourne les yeux. " Et puis, reprend-il, il existe aussi l'amour qui unit deux personnes bonnes et généreuses, qui s'admirent réciproquement et qui avec le temps en viennent à s'aimer profondément.

_ (...) Il y a aussi l'amour que chacun a la chance de rencontrer un jour, mais que peu d'entre nous ont la sagesse, ou le courage, de voir. La sagesse et le courage de saisir leur chance, aussi... C'est pourtant le genre d'amour qui peut changer le cours d'une vie.




   

5 commentaires:

  1. Très belle chronique , tu me donnes envie , dans ma wish list !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahah pour une fois que c'est moi qui te tente et pas le contraire ;)

      Supprimer
  2. Je te rejoins totalement sur ce livre :) !

    RépondreSupprimer