Mes dernières chroniques




vendredi 1 août 2014

Bilan de Juillet 2014



 Un mois riche en qualité de lecture, mon rythme de croisière n'est pas encore tout à fait revenu, mais j'ai réussi à lire mon prévisionnel, plus deux livres supplémentaires, ces derniers jours, il m'était aussi agréable de lire en papier, qu'en version numérique, enfin !



J'aime quant à la fin d'un mois, je me dis que toutes les lectures étaient de qualité, il y a même, enfin, un vrai coup de cœur, le premier de l'année, même si ce n'est qu'un petit coup de cœur, pour les amateurs de note cela se situerait aux alentours de 18/20.
 Et entre de nombreuses lectures agréables, où très agréables, il y a eu un presque coup de cœur, l'important pour moi, est qu'il n'y a eu aucune, déception, ni lecture moyenne.



On regarde ce que ça donne ?




j'ai lu

 

genre : Contemporain
pages : 415

Synopsis :

À tout juste dix ans, Maria Aparecida est d’une beauté rare, et il émane d’elle une joie de vivre contagieuse qui séduit tous ceux qui la rencontrent. Après la mort de sa mère, elle déménage à Bahia pour gagner sa vie en vendant des cacahuètes et en cirant des chaussures.
Un jour, elle fait la connaissance de Betinho, jeune homosexuel à peine plus âgé qu’elle. Lui aussi a été sacrément cabossé par la vie. Il sera le frère, l’ami, l’allié de la petite fille. Le jour où un flic véreux décide que Maria Aparecida est en âge de se prostituer pour des touristes étrangers, les deux gamins décident de s’enfuir.
Magnifique mélodrame inspiré d’une histoire vraie, La petite reine de Bahia est le récit âpre et dur d’une amitié indestructible qui éclôt au milieu du chaos. Maria et Betinho, ces oubliés de la vie qui transitent dans les bas-fonds de Salvador, incarnent ce Brésil mystérieux, sensuel, misérable et insouciant à la fois.

Le voilà mon petit coup de cœur. Pour voir ma chronique cliquez sur la couverture






genre : Science-Fiction
pages : 202

Synopsis :

«Je suis sale. J’ai les cheveux desséchés, pleins de sel, des démangeaisons au cuir chevelu. J’ai les yeux bleus. Je suis grand. Je porte les vêtements que je portais il y a six mois et je pue. J’ai perdu mes lunettes et appris à vivre sans. Je ne fume pas, sauf si j’ai des cigarettes sous la main. Je me saoule une fois par mois, quelque chose comme ça. La dernière fois que j’ai vu ma femme, je l’ai envoyée au diable mais j’ai fini par le regretter. J’adore ma fille, Sally. Je m’appelle Alan Whitman… Et je survis dans une Angleterre en ruine, envahie par des populations africaines obligées de fuir leur continent devenu inhabitable.» Notre île sombre est la version révisée du Rat blanc, une œuvre «de jeunesse» datant de 1971. Se situant dans la droite ligne des romans catastrophe de J.G. Ballard et John Wyndham, Christopher Priest y dresse le portrait ironique d’une ancienne puissance coloniale colonisée à son tour. Plus de quarante après sa première édition, Notre île sombre n’a rien perdu de son pouvoir de fascination. Sa critique de l’arrogance des pays du Nord vis-à-vis de ceux du Sud est plus que jamais d’actualité.
Après un coup de cœur, pas facile d’enchaîner une lecture, mais c'était quand même une lecture agréable. En cliquant sur la couverture, vous aurez mon avis.




 

genre : Drame
pages : 523

Synopsis :

Depuis des années, Suzanne Stafford se tait. Violée, le jour même du mariage de sa sœur, par l'homme qui est maintenant son beau-frère, elle a choisi délibérément le silence. Où trouver le courage d'annoncer à sa sœur que son mari est un monstre ? Et que vaut, de toute façon, son témoignage contre celui de Jack Sullivan, jeune avocat brillantissime et politicien charismatique en qui beaucoup voient déjà le futur gouverneur de l'Etat? Déterminée à oublier, Suzanne décide de se consacrer à sa carrière. Mais c'est compter sans la culpabilité dans laquelle l'enferme ce silence complice. Une culpabilité de plus en plus lourde à porter quand, se découvrant enceinte, elle laisse croire à Dennis, son ami de toujours, qu'il est le père de l'enfant. Jack, quant à lui, n'est pas dupe, et il espère tirer tôt ou tard parti de ce secret pour la manipuler. Car cet homme au charme vénéneux n'est pas seulement un pervers. C'est aussi un arriviste forcené qui n'hésite pas à recourir au chantage afin d'assujettir ceux qu'il veut réduire à sa merci. Impuissante, muette, Suzanne assiste donc à sa fulgurante ascension politique. Jusqu'au jour où, contre toute attente, le scandale éclate, éclaboussant les réputations, ruinant les carrières, et faisant tomber les masques.

Malgré quelques petits défauts, c'était une lecture agréable, beaucoup plus, que ce à quoi je m'attendais. En cliquant sur la couverture, vous aurez mon avis.




genre : Romance fantastique
pages : 454 sur ma liseuse

Synopsis :
2195. Nora Dearly, jeune fille de la haute société de New Victoria, est plus intéressée par l’histoire militaire de son pays que par les bals et les jolies robes. Elle n’imaginait pas que la mort de son père, le docteur Dearly, la projetterait au cœur des conflits qui menacent les frontières du pays… Kidnappée par une faction rebelle, Nora doit combattre ses préjugés pour comprendre leurs motivations. Bram Griswold, un jeune soldat courageux et séduisant, entend bien lui ouvrir les yeux sur la véritable menace qui pèse sur les vivants… comme sur les morts.

Un presque coup de cœur, et pourtant, je ne suis pas fan, de zombies. En cliquant sur la couverture, vous aurez mon avis.



Couverture Contes des Royaumes, tome 1 : Poison

genre : Romance, conte
pages : 222

Synopsis :

Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction.
Rappelez-vous l'innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d'amour sincère...
... et à présent ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu'elle n'a jamais été révélée ...


Une lecture agréable. Mon avis est à venir.



Couverture Dark Elite, tome 2 : Marque de l'ombre

genre : Fantastique, jeunesse
pages : 221 sur ma liseuse

Synopsis :

Lili doit apprendre à contrôler ses nouveaux pouvoirs... en plus de supporter les pestes de son lycée, de faire ses devoirs et de se battre la nuit contre des magiciens maléfiques ! Tout cela lui laisse à peine le temps de rêver à Jason, ce charmant jeune homme qui cache un secret garou-esque. Quand, lors d'une patrouille nocturne, des créatures bizarres menacent ses amis, Lili prend conscience qu il n est plus temps de s'entraîner. Les Adeptes ont besoin de ses pouvoirs pour empêcher une bataille paranormale qui mettrait Chicago à feu et à sang !

Une lecture agréable, mais qui garde les mêmes défauts que pour le tome 1, dommage. Mon avis est à venir.



En Résumé cela fait donc :

 6 romans ; dont 1 conte =  4 lectures agréables. 1 petit coup de cœur, 1 belle découverte, presque un coup de cœur.
Soit 2037 pages de tournées


du côté de ma PAL

Le mois dernier ma PAL était de 304 livres
5 en sont sortis 
Ma PAL est à ce jour de 313 livres soit 9 de plus que le mois dernier !




Le Top 3 du mois

1)  2)  3)

Pour le 1 et le 2, c'est sans hésitation, pour la troisième place j'ai longtemps hésité entre l'innocence bafouée, notre île sombre, et poison.

4 commentaires:

  1. Très beau bilan. Bon mois d'août .

    RépondreSupprimer
  2. beau bilan

    ton coup de <3 ça fait plusieurs fois que je le croise. a force, je vais me laisser tenter !!!

    RépondreSupprimer
  3. Je n'avais pas trop adhéré à Poison... J'ai trouvé que ça n'apportait rien au conte que l'on connait déjà.

    RépondreSupprimer