Mes derniers Avis lectures




31.1.14

Perséphone

  





Auteure : M.D. Merca

Genre : Fantastique

Editeur : La plume et le parchemin 

Année d'édition :  2013

Pages : 33 (sur ma liseuse)




Synopsis :



Que feriez-vous si l'on vous disait que le souverain des Enfers vous désire à ses côtés ? Seriez-vous prête à tout abandonner pour la plus mortelle des existences ?
Oseriez-vous défier le mal et ses envoyés ?

Moi, Paidge Hadisson, 19 ans, je découvre cette sombre destinée.

Vais-je l'accepter ?




Mon avis :



Je tiens à remercier sincèrement les éditions, la plume et le parchemin, ainsi que Marie Danielle Merca, éditrice et auteure de cette nouvelle qui une fois de plus a su me tenir en haleine.

De toute évidence M.DMerca et moi, avons en commun la passion de la mythologie. Mais notre auteure, a aussi, de son propre aveu, la passion des séries américaines.
Quand l'un rencontre l'autre ça nous donne un petit livret délicieusement appétissant et qui se termine comme un amuse-bouche, c'est-à-dire, que non seulement, on reste sur notre faim, mais que notre curiosité est exacerbée.

Avec Perséphone, on fait la connaissance de Paidge, une jeune lycéenne, qui se voit, depuis la mort de ses parents, la proie de terribles cauchemars. Comme c'est un livret, on entre touts de suite dans le vif du sujet, et croyez moi, ce cauchemar-là, je n'aurai pas aimé l'avoir, pire Marie Danielle Merca nous laisse, entrapercevoir que la réalité est pire que la fiction, et que notre jeune héroïne n'en a pas fini, avec les démons !

Le style de l'auteure est comme toujours fluide et accaparant, je me suis surprise a resté scotché à ma liseuse, alors que je ne m’étais installé que pour 5 mn, voulant le ménager, vu le peu de pages. Et lorsque j'ai lu le dernier mot, j'ai lâché un soupir, ça se terminait bien trop vite à mon goût. Je serai bien resté une heure de plus en compagnie de Paidge.

Évidemment avec si peu de pages, il m'est difficile de vous parler des personnages, tout juste rencontrés, mais je dois dire que le rebondissement de l'un deux, m'a réellement prise au dépourvu, car ce n'était pas celui-ci, que je m'attendais à voir "attaquer".




En conclusion :


C'est trop court ! Un début de saga prometteur. Écrit comme une série américaine, c'est-à-dire qu'elle va droit à l'essentiel et qui s'arrête en plein suspens. C'est une honte de nous laisser ainsi supputer la suite, de cette histoire. J'espère que cette dernière arrivera vite !






Morceaux choisis :




— La mythologie grecque regorge d'un merveilleux bestiaire, déclara l'étudiant de sa voix de corbeau en ajustant ses verres. Parmi les monstres de l'Olympe, les Titans sont, selon moi, les plus impressionnants.

On croyait entendre la voix off d'un reportage sur une chaîne de télévision culturelle.

— Mais ce ne sont pas les plus terrifiants ! répliqua Ursula Roan, la seule étudiante de notre promotion capable de rivaliser avec Thomas.

On dit souvent que les blondes n'ont pas grand-chose à dire. Ursula était la preuve du contraire ! Son physique de mannequin et son air supérieur ne bridaient pas ses neurones.
Comme à chaque cours, nous avions l'honneur de découvrir un nouvel épisode de la Belle contre la Bête.

— Autrefois, continua-t-elle, les Grecs croyaient en l'existence de créatures démoniaques venues tout droit des Enfers.

— Qui ne connaît pas Cerbère, le légendaire chien à trois têtes ? riposta Thomas en roulant les yeux.

Un frisson soudain me glaça l'échine. Je me souvins des monstres qui hantaient mes nuits et j'étais pratiquement sûre que cette horrible bête en faisait partie.

— Il est énorme ! dis-je à haute voix, sans même m'en rendre compte. Chaque tête possède une mâchoire aux crocs acérés...

Une inspiration plus tard, je repris mes esprits et constatai que tous les regards étaient braqués sur moi. Les étudiants ainsi que le professeur, me dévisageaient d'un air ahuri. Je venais juste de leur donner une raison de plus de me traiter de cinglée.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire