Mes derniers Avis lectures


Attention tout les livres jeunesse à partir de Matilda, vous renvois sur mon blog spécial jeunesse, afin que vous puissiez y lire mon avis.

7.1.14


Auteure : Chloé Saffy

Genre : Erotique

Editeur : Dominique Leroy collection eMotion

Année d'édition :  2013 pour cette édition

Pages : 118 (sur ma liseuse)




Synopsis :



Paris, un mois de juillet étouffant. Verlaine s’éveille péniblement. Ligoté et bâillonné dans son propre appartement. Au cœur de cette atmosphère lourde et moite, il voit émerger de l’ombre Anabel, qu’il a quittée deux mois plus tôt sans explication. Le temps est venu pour elle de parler. Pour lui, dévoré par la frustration et réduit à répondre silencieusement, celui de l’écouter. Commence alors un étrange face à face. Et tandis que la séquestration avance crescendo, se déploie en contrepoint le récit de leur histoire amoureuse.
Entre questionnements et accusations, explications muettes et révoltes silencieuses, sous l'atmosphère oppressante d'une nuit d'été, se tisse un roman d'amour fort, aux accents érotiques troubles. 

Initialement publié aux Éditions Léo Scheer, Adore est le premier roman de Chloé Saffy. Pour cette publication numérique, le texte a été entièrement revu par l'auteure. Il s'agit du premier titre de la collection eMotion. 




Mon avis :



Merci aux éditions Dominique Leroy et leur représentante Chocolat-Cannelle pour m'avoir permis de découvrir, cette nouvelle.

"Adore", le titre est vraiment très bien choisit, puisque j'ai frôlé le coup de cœur avec cette nouvelle de Chloé Saffy, s'il n'y avait pas eu, à mon sens, une ou deux incohérences.

Lorsque Verlaine se réveille en ce mois de juillet caniculaire, il se découvre pieds et poings liés, ligotés à son fauteuil, non pas "le Sien", mais celui en rotin, celui qu'il inflige à ses invités, lors de leur première visite, afin d'étudier leur réaction, car il sait bien lui, que ce fauteuil est tout sauf confortable.

En face de lui dans son fauteuil, confortablement installée se trouve Anabel. Cela fait maintenant deux mois qu'il, lui a dit par SMS que tout était terminé entre eux. Pourquoi s'obstine-t-elle ? Qu'attend-elle de lui ? Ne comprend-elle pas qu'elle était une conquête parmi tant d'autres ?

Anabel dissèque, ses réactions lors de son monologue. Puisque Verlaine est bâillonné, il ne peut lui répondre, dans cet huis clos, le lecteur est le seul témoin de cet étrange échange.
Les peurs, les non-dits, les histoires, leurs histoires. Et si au milieu de tout cela l'étincelle de l'amour continuait à briller ?

Cette nouvelle est très addictive, à peine commencé, on veut savoir le pourquoi, du comment, et on ne lâche plus le livre, jusqu'à la dernière phrase. Que l'on soit déçus ou non par la fin, une chose est certaine, elle ne nous laisse pas indifférent.

La plume de Chloé Saffy glisse toute seule, elle est d'une telle précision que l'on a aucun mal à imaginer la scène. Les personnages sont parfois agaçants dans leur attitude, parfois touchants, on n'arrive jamais à déterminer s'ils sont victimes, ou coupables. Je dirais que dans tous les cas, ils sont Humains, terriblement humains, et ça fait du bien.




En conclusion :



Pour une première, c'est une grande réussite, car cette nouvelle est vraiment passionnante. Bien qu'elle soit classée érotique, elle reste cependant très soft.



Morceaux choisis : 



(...) il était assis sur ce fauteuil imposant, aux armatures de bois et tressage en osier, qu'il aimait désigner à ses visiteurs, quand lui s'installait plutôt sur un fauteuil de cuir noir dans lequel il s'enfonçait avec majesté. Il connaissait ce fauteuil en osier par cœur, il avait si souvent observé la façon dont les gens avaient du mal à s'y asseoir correctement. Surtout les femmes.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire