Mes dernières chroniques




jeudi 26 décembre 2013

Les pages de notre amour




Auteur : Nicholas Sparks

Genre : romance

Editeur : Pocket

Année d'édition :  1997 pour la présente édition 

Pages : 212





Synopsis :


" Je suis un homme ordinaire, et j'ai mené une vie ordinaire. Aucun monument ne sera élevé à ma mémoire, et mon
nom sera vite oublié. Mais j'ai aimé de tout mon cœur, de toute mon âme.
". Telles sont les paroles de Noah. Allie et lui se sont connus alors
qu'ils n'avaient encore que quatorze ans et depuis l'amour n'a jamais cessé de les unir. Aujourd'hui, cinquante ans plus tard, Noah veille sur Allie atteinte de la maladie d'Alzheimer. Lorsqu'elle a ressenti les premiers symptômes, elle lui a demandé de lui faire la lecture de leur propre histoire. Alors, pendant des heures, il reste auprès d'elle et lui raconte inlassablement leur bonheur.
L'évocation au jour le jour de leur amour parviendra-t-il à freiner
l'inexorable progression du mal qui ronge Allie ?





Mon avis :




Ce roman se découpe en trois partie, voire deux puisque la première rejoins la troisième.
En ceci je m’explique, le narrateur commence par nous conter l’histoire à la première personne. En nous d’écrivant sa routine, ce qui constitue le premier chapitre, presque une introduction.
Puis alors que l’on s’attend à une lecture épistolaire ou encore, celle d’un journal intime, voilà que 6 pages plus loin au second chapitre une histoire de façon romanesque commence au moment où Noah et Allie se retrouve après 14 ans de séparation.
Ils n’étaient alors que des enfants, et pendant tout un été, ils se sont follement aimés. On n’oublie jamais son premier amour. Sans trop savoir pourquoi, ni certitude Noah a attendu tout ce temps que Allie lui revienne, et voilà qu’en ce soir de début Octobre alors que Noah se repose sur la terrasse de la maison, qu’il rénove, Allie apparaît à dans l’allée de son jardin. Son rêve se réalise enfin ! Malheureusement celle-ci lui apprend qu’elle doit se marier dans quelques jours, et que oui elle aime son fiancé. Sans bien comprendre alors pourquoi elle est là, il accepte son choix, malgré la douleur que lui procure celui-ci. Car le bonheur d'Allie est pour lui le plus important.
Mais ont-ils vraiment changé, l’amour de deux adolescents est-il plus fort que celui de deux adultes ? C’est ce à quoi Allie devra répondre.
Elle devra choisir entre Noah et ses souvenirs, et Lon et son avenir, plein de sécurité et de notoriété.

Lequel a-t-elle choisi ? C’est la question qu’Allie posera quelques pages plus loin à Noah. Cinquante ans se sont écoulé et Noah veille sur Allie, son seul amour.
Cette dernière est atteinte de la maladie d’Alzheimer, et tous les jours, au
détriment de sa propre santé Noah se rend dans la chambre d’Allie, au bout du couloir, de la maison de retraite. Afin de lui conter l'histoire romanesque de Noah et Allie.
Parfois le miracle se produit et Allie semble se souvenir de lui, ou retombe-t-elle tout simplement amoureuse de lui.
On ne peut pas aimer un personnage plus que l’autre, on aime Allie et Noah car il ne forme qu’un, ici Nicholas Sparks nous décris l’amour avec un grand A, celui de deux âmes sœurs.
Un amour plus grand et plus fort que la maladie et la médecine. Décris avec poésie.
Est-il nécessaire de dire que j’ai adoré, ce livre


Morceaux Choisis :


Nous restons assis sans parler à regarder le monde autour de nous. Il nous a fallu toute une vie pour apprendre cela. On dirait que seuls les vieux sont capables de rester assis l'un à côté de l'autre sans prononcer un mot et en étant tout de même contents. Les jeunes, exubérants et impatients, rompent toujours le silence. C'est du gâchis, car le silence est pur. Le silence est sacré. Ils rapprochent les gens car seuls ceux qui sont bien l'un avec l'autre peuvent rester ainsi sans mot dire. C'est le grand paradoxe.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire