Mes derniers Avis lectures




24.12.13

Le voleur d'ombre




Auteur : Marc Levy

Genre : contemporain, fantastique

Editeur : Robert Laffont

Année d'édition : 2010

Pages : 288





Synopsis :



Et si l’enfant que vous étiez rencontrait l’adulte que vous êtes
devenu…

« - Maintenant, assieds-toi, il faut que l’on parle, a dit l’ombre. 

Je me suis assis en tailleur sur le sol. 

- Tu as un pouvoir très rare, il faut que tu acceptes de t’en servir, même s’il
te fait peur. 

- Pour quoi faire ? 

- Trouve pour ceux dont tu dérobes l’ombre cette petite lumière qui éclairera
leur vie, un morceau de leur mémoire cachée, c’est tout ce que nous te
demandons. 

- Nous ? 

- Nous, les ombres, souffla celle à qui je m’adressais. 

J’ai souri, je comprenais très bien de quoi elle parlait. »






Mon avis :



Dans le voleur d’ombre Marc Levy donne la parole à son personnage, qui
nous raconte une partie de son enfance, et une partie de sa vie d’adulte. Mais
surtout une formidable histoire d’amitié, et d’amour comme sait si bien nous
les conter Marc Levy.
Enfant timide et introverti, souffre-douleur des caïds, il voit sa vie
changer le jour où il s’aperçoit qu’il a le pouvoir de faire parler les ombres.
L’angle par lequel Marc Levy aborde le sujet est très intéressant en
en faisant à la fois un don important et le moment d’après le reléguant à la
seconde place, grâce à cette faculté notre héros découvre des passages de la
vie de ses interlocuteurs où des vœux inavoués, tel un médium.
Mais voilà notre personnage n’aime pas ce don qui le met mal à l’aise,
alors peu à peu il nous parle de sa vie, de la façon dont il réagit face à la
vie. Surtout lors de sa vie adulte, il n’abordera le sujet de son don que deux
fois alors qu’enfant ce dernier avait plus d’importance. Et dans les deux cas
malgré son intervention notre protagoniste n’aura pas le dernier mot.
Son don n’est pas un pouvoir absolu réglant tous les maux de la terre,
et ça fait du bien.
Comme toujours le style de Marc Levy est fluide les pages se tournent
et retournent sans que l’on s’en aperçoive, l’auteur nous emmenant avec lui dès
le départ. On s’attache tout de suite à cet enfant, et à son copain le fils du
boulanger, de cette belle amitié. L’adulte utopique qui recherche son amour,
son seul amour rencontré à l’âge de 10 ans, est plus mélancolique, moins
intéressant, heureusement, là encore, Luc le meilleur ami est là pour nous
faire rire.  



En conclusion :



Comme toujours avec Marc Levy le rapport à l’amitié, est intense et
décrit avec précision. Le voleur d’ombre est une belle histoire d’amitiés et d’amour
improbable. On passe un très bon moment avec tous les personnages. Ce n’est pas
mon préféré de Marc Levy mais la lecture était vraiment très agréable j’ai
passé un bon moment en compagnie des héros de cette histoire.


Morceaux Choisis :



_ Je voudrais, repris Yves, que tu fasses quelque chose pour moi,
quelque chose qui me ferait vraiment plaisir.
Je le regardais en attendant qu’il me dise ce qui lui ferait tant
plaisir.
_ Tu pourrais rédiger une autre liste pour moi ?
_ Quel genre ?
_ La liste de tout ce que tu ne voudrais jamais faire.
_ Comme quoi ?
_ Je ne sais pas, moi, cherche. Qu’est-ce que tu détestes le plus chez
les adultes ?
_ Quand ils vous disent « Tu comprendras quand tu auras mon âge ! »
_ Eh bien écris sur la liste des choses que tu ne voudras jamais dire
lorsque tu seras adulte : «  Tu comprendras quand tu auras mon âge ! »
Autre chose qui te vienne à l’esprit ?
_ Dire à son fils qu’on ira manger une pizza avec lui le samedi et ne
pas tenir sa promesse.
_ Alors ajoute à ta liste «  Ne pas tenir une promesse faite à
mon fils ». Tu as compris l’idée maintenant ?
_ Je crois, oui.
_ Lorsqu’elle sera complète, apprends-la par cœur.
_ Pour quoi faire ?
_ Pour t’en souvenir !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire