Mes derniers Avis lectures




26.12.13

A La croisée des Mondes l'intégrale



Auteur : Phillip Pullman

Genre : contemporain, fantasy

Editeur : Gallimard

Année d'édition : 2007 pour cette présente édition

Pages : 1024




Synopsis :



La jeune Lyra vit dans un monde parallèle au nôtre. Elevée dans un prestigieux collège d'Oxford, elle semble investie d'une mystérieuse mission. Un voyage périlleux vers les terres glacées du nord la conduira aux frontières d'un autre monde, où elle retrouvera Will, qui recherche son père disparu. Réunis dans une quête exaltante, les deux enfants vont affronter des épreuves terrifiantes et des contrées hostiles, peuplées de daemons, d'ours en armure et de sorcières passionnées.




Mon avis :



J’ai fini ce livre depuis un petit moment déjà, mais je ne savais pas comment le présenter.  Car les éditions Gallimards ont eu la bonne idée de regrouper la trilogie en un seul volume. Hors je ne savais pas si je vous commenterai l’œuvre volume par volume, ou dans son intégralité. Après mûre réflexion j’ai décidé de suivre le plan de l’éditeur et de vous donner mon avis une seule fois, mais en
séparant le contenu en trois partie.

1)Les Royaumes du Nord :

Ici on nous présente la jeune héroïne Lyra, enfant aux portes de l’adolescence. Espiègle, autoritaire, fantasque, mais terriblement attachante. Elle vit  à Oxford, mais un Oxford, différent et parallèle de celui de notre monde. Pour cette raison il est bien difficile de dater l’histoire, c’est là le secret de Philip Pullman, ce pourrait être avant ou après notre ère, longtemps après, on l’ignore.

Mais les jours heureux de Lyra sont comptés, déjà des rumeurs de guerre circulent à droite et à gauche. Pire, des enfants disparaissent tous les jours. Ils sont arrachés à leur famille, les
imaginations débordantes des habitants véhiculent un tas d’histoires. Personne ne sait ce qu’ils deviennent, mais tout le monde à son idée. La vérité est bien pire que l’imagination comme le découvrira Lyra lorsqu’elle partira à la recherche de Roger son ami d’enfance, enlevé lui aussi.
Autre coup dur pour Lyra et le lecteur, la révélation de l’identité du père de cette dernière.
Quoi ? Ai-je bien lu ? Mais alors si c’est lui, sa mère se doit être…Non pas possible. On dévore les quelques pages qui nous conduisent à cette révélation que l’on suspectait, mais que l’on rejetait, et oui sa mère, c’est bien…Elle. (Ne gâchons pas l’effet de surprise de ceux qui ne l’ont pas encore
lu). 
Lyra a peut-être beaucoup de défauts, mais elle a aussi un courage, aussi grand que son cœur. C’est ce qui lui permet d’être appréciée, non seulement, des autres personnages, mais également du lecteur. Ainsi que ce soit Ioreck Byrnison, l’ours en armure, les sorcières, ou les gitans tous
succombent à son charme. Et l’aideront non seulement à sauver Roger, mais tous les enfants. On en arrive même à penser que ses propres parents, ont, l'aime, jusqu’aux dernières lignes où on a envie de tuer l’auteur.

2) La tour des Anges :

Le chemin de Lyra croisera celui de Will, il semblerait que, tout comme ce dernier, est son opposé, leurs destinées soient liées. Les évènements s’enchainent. Ce second tome est sans aucun doute le plus actif et mon préféré, il m’a presque été impossible de lâcher le livre durant le passage de ce second tome.

Comme dans le premier tome on retrouve l’ours en armure, les sorcières, d’autres protagonistes interviennent comme Sir Charles et  le docteur Marie Malone, si on est content du sort réservé au premier on ne voit pas trop le rôle que doit jouer réellement le docteur Malonne. Ni en quoi consiste la prophétie révélée par les sorcières.

Quant à Lyra et Will ils apprennent à se connaitre et à se faire confiance. Pendant ce temps-là les parents de Lyra restent fidèles à euxmême.

Ce second tome est personnellement mon préféré. Lyra et Will nous emmènent avec eux dans leurs aventures, on rit, on s’inquiète on vibre.
Et une fois de plus la vie de Philip Pullman est menacée lorsqu’il a osé faire mourir un de mes personnages préférés Lee, le Montgolfier au grand cœur, meilleur ami d’Ioreck Byrnison.  Et juste
après le père de Will au moment où celui-ci le retrouvait après 12 ans d’absence. Là encore l’identité de ce dernier, nous viens presque pages avant de le rencontrer. Bien que finalement on entend parler de lui dès le 1ertome.

3) Le miroir d’ambre :

Contrairement au second, celui-ci, est celui que j’aime le moins. J’y ai trouvé des longueurs. Dommage, car on a l’impression qu’ils sont là pour retarder le dénouement, alors que ces derniers sont bien plus intéressants, si bien détaillés qu’ils se
suffisent à eux même.
Il est bien difficile de commenter ce dernier tome sans spoiler. Mais si je m’y suis parfois ennuyée j’ai également eu des moments forts, notamment, lorsque Lyra tiendra sa promesse envers Roger.

J’ai attendu le commentaire du 3ème tome pour vous parler des daemons, tout simplement parce que c’est dans ce tome que j’ai eu la confirmation de ce que j’imaginais être ces fameux daemons.
Dans le monde de Lyra les gens possèdent ce que l’auteur appel un daemon qui prend la forme d’un animal, la forme définitive, de ce dernier interviendra à la puberté. Ce daemon relier à son humain, est un être à part entière. Doué de parole et de pensées, ils représentent bien souvent, lorsque l’humain est adulte, le « moi » profond de ce dernier.

Will lui vient de notre monde, et cependant il possède également un daemon même si celui-ci est invisible. Car c’est de façon très poétique que Philip Pullman nous parle pendant les 3 tomes de notre âme.
Dans leur quête nos jeunes héros avaient  également deux objets aux pouvoirs magiques. Lyra une sorte de boussole appelée « aléthiomètre », une boussole dont la capacité indique un nord bien étrange, puisqu’il indique uniquement la vérité.
 will, lui, acquièrera un couteau capable de trouer  l’atmosphère, afin de permettre aux héros de
passer d’un monde à l’autre.


En conclusion :




J’ai beaucoup aimé cette trilogie. La poésie de Philip Pullman. Même si j'ai voulu le tuer au moins deux fois. Son écriture simple. Et cette fin surprenante, bien que réaliste finalement. Ainsi l'histoire reste intemporelle.

En plus de Lyra et Will mes personnages préférés étaient Lee le Montgolfier, Serafina Pekkala, la reine des sorcières, et  Ioreck Byrnison, le roi des ours en armure, mais également les gitans.



Morceaux Choisis :



(...) Il voulait dire par là que le Royaume était mort, qu'il n'existait plus. Et qu'on ne devait pas vivre comme si le Royaume des Cieux était plus important que notre propre vie dans ce monde, car l'endroit où nous vivons est toujours le plus important. (...)

_ Mais, alors, nous n'aurions pas pu bâtir cette chose. C'est impossible pour ceux qui pensent d'abord à eux. Nous devons être un tas de choses à la fois : joyeux, gentils, curieux, courageux et patients... Et nous devons étudier et réfléchir, travailler dur, tous, dans nos mondes différents, et ensuite seulement nous construirons.

lecture passionnante.jpg

1 commentaire:

  1. Une de mes trilogies préférés, définitivement dans mon Top 10 <3 !

    RépondreSupprimer